Accueil / Classement / Les principes du classement au tennis / Principes du classement de simple

Les principes du classement de tennis en simple

Mise en ligne le 21/06/11.  Dernière mise à jour le 24/10/15

Une méthode de calcul unique est appliquée aux 2e, 3e et 4e séries

Le classement français est établi selon une méthode de calcul unique pour les 2ème, 3ème et 4ème séries.

Le principe du classement est le suivant : le classement est calculé en fonction du futur classement de chacun des adversaires et d'après les barèmes et normes fixés par le Bureau fédéral sur proposition de la Commission fédérale de classement.

Le classement des 2ème, 3ème et 4ème séries

A l'issue de la phase de calcul, les compétiteurs sont confirmés à l'échelon calculé, à l'exception des joueurs numérotés pour lesquels une harmonisation peut être faite car cela reste un concours.

Phase de calcul

La norme unique

Pour accéder à un échelon, il faut avoir les points de maintien à cet échelon.

(Voir tableau des normes de bilan minimum requis)

Principe du calcul

Le joueur est proposé à l'échelon le plus haut auquel il peut prétendre, c'est-à-dire au classement de l'adversaire le mieux classé (classement avant le début du calcul) qu'il a battu au cours de l'année plus un échelon s'il est en 2e ou 3e série ou deux échelons s'il est en 4e série : c'est ce qui détermine le classement maximum qu'il peut atteindre (Pmax).

À chaque passage de l'ordinateur, le joueur sera placé à son Pmax et descendra jusqu'à ce qu'il ait le nombre de points nécessaire pour être stabilisé à un échelon.

Le joueur est proposé à l'échelon le plus haut auquel il peut prétendre (son Pmax), c'est-à-dire à un échelon au-dessus du classement d'origine de l'adversaire le mieux classé qu'il a battu au cours de l'année s'il est en 2e ou 3e série, ou à deux échelons au-dessus s'il est en 4e série.

À chaque passage de l'ordinateur, le joueur descendra jusqu'à ce qu'il ait le nombre de points nécessaire pour être stabilisé à un échelon.

Dispositions diverses

Limitation de la descente de classement

La descente est limitée à un échelon pour tout licencié.

Elle peut être de deux échelons pour les compétiteurs ayant cinq w.o. et plus.

Elle peut être même de trois échelons si, en plus, un joueur de 2ème série obtient un calcul de bilan du V-E-2I-5G égal ou inférieur à -100.

Mesure de blocage du classement

En cas de maternité, les joueuses classées peuvent bénéficier d'une mesure de blocage de leur classement.

Pour cela, vous devez fournir au président de votre Commission régionale de classement, pour le 7 septembre au plus tard, une photocopie de la licence de l'année sportive en cours et un certificat médical attestant la grossesse (5 mois minimum au cours de l'année sportive).

Concernant les maternités, aucune demande ne sera acceptée pour le rectificatif.

Bonus aux vainqueurs d’un championnat individuel de ligue et d’un championnat de France jeunes ou seniors plus

Bonus aux vainqueurs d’un championnat individuel de ligue jeunes et seniors plus

Le vainqueur d'un championnat de ligue et d'un championnat de France jeunes ou seniors plus (toute catégorie d’âge et

toute série) est crédité d'une victoire à l'échelon (au jour de la rencontre) du joueur le mieux classé ayant été battu sur

le terrain, à l'exception du vainqueur lui-même.

Bonus aux vainqueurs des championnats de France 2e, 3e et 4e séries

  • Championnat de France 2e série

    • le joueur qui a gagné le championnat de France 2e série passe de droit en 1ere série.
    • Le joueur finaliste est crédité de 2 victoires en 1re série.
    • Chaque demi-finaliste est crédité d'une victoire en 1re série.
    • Chaque quart-de-finaliste est crédité d’une victoire en Top 40 pour les dames et Top 60 pour les messieurs.

  • Championnat de France 3e série

    • Le joueur qui a gagné le championnat de France 3e série est crédité d'une victoire à +2/6 et passe de droit en 2è série.
    • Le finaliste est crédité d'une victoire à 4/6.

  • Championnat de France 4e série/non-classés

    • Le joueur qui a gagné le championnat de France 4e série/non-classés est crédité d'une victoire à 15/2 et passe de droit en 3e série.
    • Le finaliste est crédité d'une victoire à 15/4.

Le nombre de bonus est limité à 2 pour le calcul du classement.

Il n'y a pas de bonus pour les vainqueurs de championnats départementaux.

Limitation de montée

Un joueur ne peut monter plus haut qu'un échelon au-dessus du classement d'origine (classement avant calcul) de tous ceux qu'il a battus ou, si ce meilleur classement est en 4ème série, de deux échelons au-dessus.

S'il n'a battu que des joueurs moins bien classés que lui, il ne pourra alors monter plus haut que d'un échelon au-dessus de son propre classement d'origine ou, si ce dernier est en 4ème série, de deux échelons au-dessus.

Les bonus aux vainqueurs de championnats ne sont pas pris en compte pour la détermination de ce classement maximal.

Universitaires

Un joueur français, licencié en France et effectuant ses études aux États-Unis durant toute l'année scolaire, peut bénéficier d'un blocage de classement.

Pour cela, il doit adresser un courrier au service Classement de la FFT pour le 7 septembre au plus tard, dans lequel il doit préciser l'université et la division dans laquelle il joue.

Il peut également mentionner son classement NCA, s'il en a un.

Reprise de compétition

Tout joueur ou toute joueuse ayant demandé à ne plus figurer au classement officiel de la FFT, ainsi que tout ancien classé en 3ème, 2nde ou 1ère série a l'obligation, s'il souhaite ultérieurement reprendre la compétition, de demander au préalable une assimilation à un classement à la Commission fédérale de classement, par l'intermédiaire de sa ligue.

Blessure ou maladie

Les règlements sportifs de la FFT n'autorisent pas le blocage du classement pour cause de maladie ou de blessure sauf pour les joueurs de première série.

Pour cela il faut justifier d'un arrêt minimum de 5 mois au cours de l'année sportive, dont 12 semaines consécutives.

Cette mesure de blocage relative aux joueurs de première série n'est pas reconductible, et ne peut donc pas s'appliquer deux années sportives consécutives.

Tout autre joueur qui, à la suite d'une maladie ou d'une blessure, ne peut pas se maintenir à son échelon lors du calcul final du classement descendra d'un échelon.

Toutefois, au vu de son dossier médical et de son palmarès, il pourra être réintégré à son ancien classement dès que les résultats obtenus lors de sa reprise d'activité montreront qu'il a récupéré le niveau qui était le sien avant son arrêt (mêmes conditions : 5 mois minimum au cours de l'année sportive, dont 12 semaines consécutives).

Trois victoires minimum à un échelon supérieur à celui auquel est classé le compétiteur le jour de sa reprise de compétition sont requises.

La demande de reclassement doit être transmise par le président dela Commission régionale de classement.

Une attestation de classement sera alors délivrée au joueur, avec date d'application immédiate. 

Assimilation à un classement

En cours d'année sportive, la Commission fédérale de classement peut délivrer à un compétiteur une assimilation à un classement.

Ce changement de classement doit être au minimum de trois échelons en 3e et 4e série et de deux échelons en 2e série au-dessus du niveau du compétiteur.

Cette demande est effectuée via le délégué au classement de la ligue et doit être justifiée.

Formats de matchs courts

Les matchs en format court concernent exclusivement les joueurs non classés et de 4e série ainsi que les catégories d'âge de 70 ans et plus (format 2).

  • Format 1 : 3 sets à 6 jeux (traditionnel).
  • Format 2 : 2 sets à 6 jeux, 3e set = super jeu décisif à 10 points (format officiel pour les catégories d’âge 70 ans et plus ; dans les autres catégories, ce format est réservé aux joueurs et joueuses NC et 4e série).
  • Format 3 : 2 sets à 4 jeux, point décisif, jeu décisif à 4-4, 3e set = super jeu décisif à 10 points (format court réservé aux joueurs et joueuses NC et 4e série et format des épreuves se déroulant avec la formule TMC).
  • Format 8 : format de simple pour les 11 ans révolus uniquement : 3 sets à 6 jeux, point décisif.
  • En double : format 4 : 2 sets à 6 jeux, point décisif, 3e set = super jeu décisif à 10 points. 

Le nombre de points attribués à chaque victoire, dans le format 3,

est le suivant :

Coef. 0,6

  • Victoire à 2 échelons et plus au-dessus : 72 pts
  • Victoire à 1 échelon au-dessus : 54 pts
  • Victoire à échelon égal : 36 pts
  • Victoire à 1 échelon en dessous : 18 pts
  • Victoire à 2 échelons en dessous : 12 pts
  • Victoire à 3 échelons en dessous : 9 pts
  • Victoire à 4 échelons et plus en dessous : 0 pt