Accueil / Technique / Articles divers / Comment travailler la technique au tennis

Comment travailler la technique au tennis ?

La technique est une des 4 composantes du tennis, avec le physique, la tactique et le mental.

Pour être performant, il faut penser à travailler ces 4 composantes.

Quand on se focalise sur le travail de sa technique, il y a des erreurs à ne pas commettre, je vous donne mes conseils dans cet article pour bien travailler votre technique !

Conseils en vidéo pour travailler votre technique

Il n'y pas que la technique !

Avant de parler de la technique, petit message d'avertissement : il n'y a pas que la technique au tennis !

Certains considèrent que la technique n'est pas importante, d'autre que c'est essentiel.

Il faut juste lui laisser sa juste place.

Il y a des moments où il faut travailler la technique, pas n'importe comment, et d'autres moments où il faut penser à autre chose ; à la tactique, au mental par exemple. 

Et travailler la tactique et le mental pourra aussi aider à améliorer la technique.

Si vous ne savez pas comment faire, c'est votre professeur qui pourra vous aider à savoir si vous devez vous focaliser sur le travail de certains points techniques ou simplement vous entraîner ou faire des matchs et penser davantage à la tactique, au mental, ou à la préparation physique.

A quoi sert la technique ?

Pourquoi est-ce qu'on apprend la technique au tennis ?

Ça peut sembler bizarre comme question mais c'est quand même bien de le savoir.

Apprendre la technique doit aider à avoir un maximum de possibilités quand on joue une balle : jouer lentement, avec puissance, avec différents effets, différentes trajectoires.

Une bonne technique permet également de ne pas limiter les progrès, d'être régulier dans ses coups et d'éviter les blessures.

La technique est au service de la tactique

Beaucoup de joueurs oublient que la technique est au service de la tactique.

On ne fait pas certains gestes au tennis pour faire joli mais parceque ça nous permet de faire ce qu'on veut avec la balle.

On a tendance à apprendre les gestes comme s'ils devaient toujours être faits de la même manière.

En regardant jouer les joueurs professionnels, on voit qu'ils ne font pas toujours leurs gestes de la même manière.

Il y a une forme gestuelle générale pour les gestes mais qui doit pouvoir s'adapter en fonction de la balle à jouer, de l'intention que l'on a et de la qualité du placement que l'on a pu avoir pour jouer la balle.

Il faut donc éviter de rechercher une technique rigide, de se forcer à faire toujours exactement le même geste, avec le même placement.

Toutes les balles à jouer son différentes et il faut laisser de la place à une façon de jouer instinctive.

Les bonnes habitudes se prennent tôt

Comme dans tous les domaines, les bonnes habitudes se prennent tôt.

Je conseille vivement aux débutants de prendre des leçons de tennis avec un moniteur diplômé afin d'avoir de bonnes bases techniques.

Plus on joue longtemps avec des défauts techniques, plus il devient difficile de les corriger.

Des leçons collectives sont suffisantes.

Accumuler des heures de leçons individuelles ne garantit pas nécessairement des progrès plus rapides.

Youtube est également un très bon outil pour obtenir des informations qui vous aideront à progresser, vous trouverez déjà beaucoup d'infos sur ma chaîne : https://www.youtube.com/c/teamtennisfr

Ne soyez pas en mode consommateur

Certains joueurs considèrent qu'à partir du moment où ils paient des cours de tennis, ils doivent faire des progrès, comme si c'était un peu automatique.

Un se comporte parfois en "mode consommateur", je paie, je veux automatiquement un résultat.

Il est certain que le rôle du moniteur est important mais le plus important c'est votre attitude.

Vous devez être vraiment acteur de vos progrès, chercher à progresser par vous-même et ne pas tout attendre de l'extérieur, c'est très important.

Même si vous avez cours et que le professeur est absent, ça ne doit pas être un gros problème, votre envie de jouer doit être le moteur pour vos progrès.

Rien ne vous empêche de jouer sans le professeur et même de vous inventer des situations de jeu dans lesquelles vous allez pouvoir travailler quelque chose que vous voulez améliorer.

Considérez les leçons que vous prenez comme un bonus, pas comme l'élément essentiel de vos progrès.

Pour vos progrès, c'est votre envie de jouer, votre motivation, votre curiosité, votre investissement personnel, votre envie de faire évoluer votre jeu qui sont la chose la plus importante.

Ne commencez pas les matchs trop tôt

Commencer les matchs avant d'avoir de bonnes bases techniques risque de perturber l'acquisition d'une bonne technique.

A l'entraînement, il faut passer par des phases où on s'autorise à faire des fautes le temps de trouver la bonne technique.

En match, le fait de vouloir absolument mettre la balle dans le terrain pour ne pas faire la faute risque de développer une technique crispée, avec des gestes trop contrôlés, trop courts, pas assez relâchés.

Ne soyez pas trop pressé d'avoir un classement.

Il vaut mieux attendre d'avoir des bonnes bases techniques et ne pas être limité dans sa progression plutôt que d'avoir un classement rapidement et y rester bloqué pendant des dizaines d'années.

Demandez l'avis de votre professeur pour savoir si vous pouvez vous lancer et écoutez également vos sensations.

Certains professeurs incitent à faire de la compétition et pour certains joueurs ce sera peut-être trop tôt.

Il faut être prêt techniquement mais également mentalement.

Chez les enfants, je trouve que c'est trop tôt avant 10 ou 12 ans, même s'ils ont une technique qui leur permet de faire des matchs.

C'est une question de capacité à gérer les émotions liées à la compétition.

Le relâchement

Impossible de parler de technique gestuelle au tennis sans parler de relâchement.

Une bonne technique, surtout pour les coups de fond de court, ce sont des gestes amples, fluides, sans interruption, bien rythmés, lents juste avant le déclenchement de la frappe et rapides pour le mouvement de frappe.

Pour y parvenir, un bon niveau de relâchement musculaire est indispensable.

Ça signifie qu'il ne faut pas que la main soit crispée sur le manche de la raquette, on conseille parfois de tenir le manche de la raquette comme un tube de dentifrice ouvert. Il ne faut pas le serrer trop fort pour ne pas mettre du dentifrice partout...

Ensuite, c'est tout le corps qui doit être relâché, à commencer par le mental :)

Impossible d'avoir de la détente musculaire en étant stressé, c'est souvent le problème en match.

Pour améliorer votre relâchement pendant la frappe, pensez à inspirer pendant la préparation et à bien souffler pendant la frappe et jusqu'à la fin du geste.

Souffler pendant la frappe n'est pas un truc pour vous aider temporairement mais quelque chose à faire toujours, tous les bons joueurs jouent de cette manière.

Mettez-vous dans de bonnes conditions pour travailler votre technique

Vous risquez de perdre du temps et de vous décourager si vous ne vous mettez pas dans de bonnes conditions pour travailler votre technique.

  • Jouez des balles dont la vitesse est adaptée à votre niveau de jeu : si vous avez beaucoup de difficultés sur un geste et que vous vous entraînez sur des balles trop rapides, vous n'allez pas avoir le temps de bien travailler votre technique et vous allez perdre votre temps.
    Si besoin, entraînez-vous au mur, en vous envoyant des balles à la bonne vitesse. Le mur est un très bon moyen de travailler sa technique.
  • Mettez-vous en situation pour frapper beaucoup de balles : on progresse en répétant les gestes. Si vous tapez 50 balles en une heure, l'entraînement sera nettement moins productif que si vous tapez 600 balles en une heure. 
    A nouveau, attention à la difficulté des balles que vous avez à jouer.
  • Si vous trouvez que les balles vont toujours trop vite, utilisez des balles intermédiaires, des balles avec moins de pression que les balles classiques. 
    Ces balles vous laisseront plus de temps pour vous organiser.
  • Jouez dans les carrés de service si besoin, ou sur les 3/4 de la longueur du terrain. Mettez tout en place pour que les échanges puissent durer. Sauf si vous travaillez des coups d'attaque...

Travaillez une chose à la fois

Ne cherchez pas à travailler plusieurs choses en même temps quand vous faites un geste.

C'est impossible pour le cerveau de penser à plusieurs choses le temps d'un geste qui dure moins de 2 secondes.

Si vous décidez de faire un travail technique, pendant 10 ou 15 minutes, concentrez-vous uniquement sur un point précis à travailler et laissez passer les autres défauts, on ne peut pas tout corriger en même temps.

Cherchez dès que possible à revenir dans un état d'esprit tactique, où vous ne faites pas de la technique pour la technique mais pour répondre à une intention tactique.

Placez des cibles sur le terrain et concentrez-vous uniquement sur la cible à atteindre, sur la trajectoire, la vitesse de la balle que vous voulez produire.

C'est aussi comme ça qu'on rend un geste naturel et inconscient.

Débranchez le cerveau !

En discutant avec les joueurs, j'ai toujours été surpris de voir que des joueurs débutants ou intermédiaires se posent beaucoup plus de questions sur la technique que des bons joueurs.

Ça pourrait sembler normal puisqu'ils n'ont pas encore une bonne technique mais ce qui est important c'est qu'à mon avis les bons joueurs ne se sont JAMAIS posé trop de questions, et c'est en partie pour ça qu'ils sont devenus bons.

Ce n'est pas en réfléchissant, en analysant, en se posant des milliards de questions sur des détails techniques qu'on progresse au tennis, au contraire.

Apprenez la technique de base, qui finalement est assez simple, et entraînez-vous !

Fixez-vous des objectifs clairs et simples en matière de trajectoire, de puissance, d'effet, de zone à atteindre et entraînez-vous en vous relâchant physiquement.

Ne mettez pas trop de "volonté", de "contrôle" dans vos coups.

Faites confiance à votre corps et à votre inconscient pour trouver les solutions et le geste qui convient le mieux.

Cherchez à faire toujours faire évoluer votre jeu

La technique est là pour répondre à vos intentions de jeu, à vos intentions tactiques.

Sauf peut-être quand on débute totalement, il faut commencer par chercher à faire évoluer ses intentions de jeu pour faire évoluer sa technique.

C'est en cherchant à toujours améliorer ce que vous faites, en cherchant à faire de nouvelles choses que vous allez vous pousser à faire évoluer votre technique, sans forcément vous concentrer sur un travail technique précis.

C'est comme si vous demandiez à votre corps de s'adapter en lui fixant de nouvelles intentions de jeu.

  • Cherchez à jouer toujours un peu plus vite,
  • à prendre la balle plus tôt,
  • à maîtriser tous les types de trajectoires (lift haut, lift court croisé, frappes liftées plus puissantes, amorties en chop, chops rasants, etc.),
  • à maîtriser les différents effets,
  • à attaquer, à monter à la volée.

Il y a toujours moyen de faire évoluer son jeu et c'est ça qui est passionnant.

Mais pour ça, il faut se libérer mentalement de la peur de faire des fautes et il faut accepter de sortir de sa zone de confort, la zone dans laquelle on se sent bien parcequ'on sait qu'en jouant de cette manière on limite les risques.

Soyez conscient de l'effet que vous donnez à la balle

L'effet donné à la balle aide à avoir de la sécurité, surtout l'effet lifté.

Je vous conseille de rechercher des sensations de jeu assez précises en ce qui concerne l'effet que vous donnez à la balle : après avoir frappé une balle, il faut pouvoir dire si on a voulu la jouer coupée, à plat, ou plutôt liftée.

En devenant conscient de ce qui se passe entre les cordes et la balle à l'impact en terme d'effet, vous allez pouvoir accentuer ces sensations et gagner en sécurité et en confiance.

Je vous conseille vivement de travailler l'effet lifté, sans nécessairement lifter à outrance, juste pour avoir des sensations et vous pourrez moduler l'intensité du lift pour avoir plus de sécurité si vous en avez besoin.

L'effet lifté va vous permettre de monter en puissance progressivement tout en gardant de la sécurité dans votre jeu.

Grattez la balle avec les cordes !

Soyez patient et soyez dans le plaisir de jouer

Impossible de faire de vrais progrès sans patience et sans accepter de faire des erreurs.

Ça se saurait si on pouvait être un bon joueur en 6 mois et si on pouvait progresser sans jamais faire de fautes.

Il vous faudra plusieurs années, peut-être 10 pour très bien jouer.

Mais bien jouer n'est pas un objectif. Concentrez-vous sur le plaisir de jouer et vous ferez des progrès sans vous en rendre compte.

Ne cherchez pas à brûler les étapes :

  • ne jouez pas avec des joueurs qui jouent trop vite pour vous
  • ne cherchez pas à avoir brusquement plus de puissance, augmentez la puissance très progressivement sinon vous n'allez jamais trouver les bonnes sensations.