Accueil / Technique / Les déplacements au tennis / Les pas courus

Les pas courus au tennis

Les pas courus correspondent à des déplacements qui s'apparentent à une course naturelle, cependant il y a des spécificités pour le tennis.

La technique des pas courus

Roger Federer se déplace en courant
Roger Federer se déplace en "pas courus"

Au tennis, on utilise des "pas courus" pour les déplacements qui doivent se faire rapidement ou pour les grandes courses.

Le mouvement des jambes est celui d'une course naturelle et le corps n'est pas face au filet comme en pas chassés ou en pas croisés.

La manière de courir n'est pas la même que celle qu'on utilise pour faire un footing.

En effet, au tennis les appuis restent proches du sol (on ne rebondit pas à chaque foulée) avec une fréquence importante.

Au tennis, les déplacements ressemblent à de petites courses avec des petits pas rapides, des successions de petits sprints.

En fin de déplacement, la course ralentit pour ajuster le placement du corps par rapport à la balle, on parle de "petits pas d'ajustement" pour décrire cette phase.

Les joueurs qui ont une très bonne coordination utilisent peu les petits pas d'ajustement et s'arrangent pour être bien placés par rapport à balle en faisant le moins de pas possible, ce qui économise leurs efforts.

Faire beaucoup de petits pas améliore la précision du placement mais augmente les efforts à fournir lors de chaque déplacement.

La dissociation

La préparation des coups de fond de court impose de placer les épaules de profil et lors des courses latérales, le corps est naturellement placé de profil par rapport au filet.

En revanche, lors des courses vers l'avant, le corps est naturellement placé face au filet.

Un point technique important à travailler dans les courses vers l'avant est la dissociation entre le haut du corps et le bas du corps.

L'objectif est de réaliser la course avec les jambes orientées dans une direction (vers l'avant) et les épaules dans une autre direction (de profil), c'est pourquoi on parle de dissociation.