Accueil / Le mental au tennis / Le classement et le mental au tennis

Le classement et le mental au tennis

Le classement que l'on a au tennis est souvent une source de stress qui nuit à la progression.

Il peut devenir une obsession et constituer l'unique source de motivation pour jouer au tennis, au détriment du plaisir de tenter de nouvelles choses pour faire évoluer son jeu et progresser.

Quelle attitude mentale adopter par rapport au classement que l'on a au tennis pour se libérer du stress et jouer de manière relâchée ?

Sur cette page, je vous donne des conseils pour avoir une approche de votre classement au tennis qui ne soit pas une source de stress et qui ne vous gâche pas le plaisir de jouer !

Les peurs liées au classement

Le problème essentiel qui peut être lié à votre classement au tennis est de lui donner trop d'importance et d'en faire votre seul objectif.

Le fait de trop jouer en pensant à son classement va être une source de stress, comme le fait de jouer en pensant trop à la victoire et à la défaite.

Avoir un classement ou gagner un match sont des objectifs qu'on ne contrôle pas ; on n'est jamais certain à 100% de pouvoir atteindre ces objectifs ce qui génère du stress, de la peur, et de la retenue en match.

A partir du moment où on joue avec la peur de faire la faute et la peur de perdre, c'est le début de la fin ; plus de plaisir, plus de prise de risque, plus de progrès.

Concentrez-vous sur les moyens et pas uniquement sur le but à atteindre

C'est normal de vouloir se fixer des objectifs, parfois en terme de classement, mais il est essentiel de se concentrer sur les moyens d'atteindre cet objectif et non pas sur cet objectif lui-même.

Qu'est-ce que cela signifie ?

Se concentrer sur les moyens veut dire :

  • bien s'entraîner physiquement,
  • bien s'entraîner au tennis, en étant à fond dans les séances, et pas à 50%,
  • travailler ses points forts et ses points faibles,
  • prendre conscience de ses faiblesses mentales et chercher à les corriger,
  • se donner à 100% en match, en restant modeste,
  • jouer pour le plaisir du jeu, en étant créatif,
  • jouer point par point sans penser aux fautes passées et sans se faire des films sur la suite du match.

C'est en faisant tout cela que l'objectif final peut être atteint, sans vraiment y penser.

C'est un peu comme si vous deviez marcher au dessus du vide sur une poutre de 10 cm de large.

Si vous ne faites que penser au fait qu'il faut arriver au bout sans tomber, ce n'est pas le meilleur moyen.

L'idéal serait de se concentrer uniquement sur chaque pas qu'il y a à faire, et de ne penser à rien d'autre.

En faisant cela le mieux possible, en y mettant toute votre concentration, vous arriverez au bout de la poutre sans même vous en rendre compte.

C'est le même principe pour un match de tennis : il faut se concentrer sur chaque frappe de balle, sur chaque point, et on verra le résultat à la fin.

Le plus important est de jouer sans peur.

Un peu de stress en début de match et à des moments importants, c'est normal.

Être paralysé 90% du match par peur de faire la faute, de perdre, de descendre en classement, ce n'est pas normal, ça veut dire que la peur a pris beaucoup trop de place.

En plus des objectifs en terme de classement, fixez-vous des objectifs en terme de niveau de jeu, d'attitude, et privilégiez ces objectifs.

Gérer la sortie du classement

C'est la sortie des classements, on est fébrile, on se demande si on va monter, se maintenir ou descendre !

La montée

C'est bien sûr le meilleur cas, ça fait toujours plaisir de monter en classement. Sauf quand on visait encore plus haut...

Le maintien

Se maintenir, c'est bien quand on ne visait pas plus haut et c'est décevant quand on pensait monter.

La descente

Parfois on s'y attend, ça fait un peu mal quand même, parfois on ne s'y attend pas, et là c'est une déception !

Gérer la déception par rapport au classement

Quel que soit le cas de figure, vous pouvez être déçu parce que vous n'avez pas eu le classement que vous vouliez.

Dans ce cas, il faut aborder cette situation comme une défaite dans un match : il faut analyser ce qu'il s'est passé pour ne pas reproduire les mêmes erreurs, c'est comme cela que l'on progresse.

Voici des questions à se poser si vous êtes déçu par votre classement :

  • avez-vous fait assez de matchs ? Une vingtaine de match devrait être un minimum. Proche de 50 c'est encore mieux et proche de 100 vous êtes au top et vous ne pouvez rien vous reprocher de ce côté là !
    Beaucoup de joueurs n'ont pas un classement qui reflète leur vrai niveau tout simplement parcequ'ils ne font pas assez de matchs officiels.
    Si vous êtes dans ce cas là, ne vous démoralisez pas. Fiez-vous à votre niveau réel et soyez conscient que vous ne pourrez avoir le classement que vous méritez qu'en faisant le nombre de matchs nécessaires.
    Si vous avez fait beaucoup de matchs et que vous ne montez pas en classement, il faut vous poser des questions concernant :

    • votre technique,
    • votre tactique,
    • votre mental,
    • vos qualités physiques.

    Il faut trouver les points faibles qui vous font perdre vos matchs et les travailler à l'entraînement.

  • vous-êtes vous donné à 100% dans vos matchs, physiquement, tactiquement, mentalement ?
    Si ce n'est pas le cas, cela signifie que vous gaspillez un certain nombre de matchs.
    Si vous balancez des matchs, si vous craquez trop facilement, si vous n'êtes pas à fond sur toute la durée de vos matchs, c'est normal que cela se ressente sur votre classement final...

Et s'il ne vous manquait que quelques points pour monter ?

C'est une autre source de déception : se rendre compte qu'il vous manquait juste quelques points pour monter d'un classement.

Si vous avez fait peu de matchs, c'est un peu normal ; en jouant peu on a très peu droit à l'erreur et il faut que vous arriviez à faire plus de matchs pour être moins juste au niveau de vos points.

Si vous jouez beaucoup, cela signifie peut-être que vous avez juste le niveau pour le classement supérieur.

Les résultats se jouent parfois à pas grand chose, en match et pour le classement final et il faut savoir l'accepter calmement, en relativisant l'importance du classement.

Vous pourrez toujours avoir ce classement l'année prochaine si vous avez vraiment le niveau et puisqu'il ne vous manquait que quelques points, vous savez intérieurement que vous avez ce niveau de jeu, ce qui est déjà pas mal !

Relativisez l'importance du classement

"Jouer au tennis pour le plaisir", cette phrase est vraiment bateau mais c'est pourtant la base : il faut jouer au tennis pour le plaisir, sinon quel intérêt !?

Le classement est un point de repère, il peut servir d'objectif mais il ne faut pas lui donner trop d'importance.

Pensez à votre niveau de jeu à l'entraînement, quand vous êtes vraiment libéré et que vous vous faites plaisir en jouant, et cela vous donne une idée plus positive de votre tennis.

Ne vous laissez pas perturber et influencer par les personnes de votre entourage qui attachent trop d'importance au classement.

Les personnes positives sauront ne pas attacher trop d'importance à votre classement au tennis, elles s'attacheront plutôt à savoir si vous prenez plaisir à jouer et si vous vous amusez en essayant de progresser dans votre jeu, peu importe les résultats.