Accueil / Le mental au tennis / Être dans "la zone" au tennis

Être dans la zone au tennis

Joao Sousa

Vous avez peut-être déjà entendu parler de cet état mental appelé "la zone" ou "le flow", le flux en français, une sorte d'état de grâce où on prend un plaisir très fort à réaliser une activité de façon naturelle et sans efforts.

On entend parfois l'expression "être dans la zone" pour décrire un état mental que recherchent les sportifs de haut niveau.

Qu'est-ce que cette fameuse "zone" et que signifie exactement "être dans la zone" ? 

Je vous présente ce concept et je vous donne des indications pour que puissiez aussi parvenir à ressentir cet état.

Mais peut-être l'avez-vous déjà ressenti sans le savoir...dans le tennis ou dans une autre activité car le sport n'est pas le seul moyen de ressentir cet état mental.

La zone, ou le flow, c'est quoi !?

Qu'est-ce cet état mental appelé "la zone" ou "le flow", que recherchent les sportifs de haut niveau et donc les joueurs de tennis ?

La zone, le flow, ou "être dans la zone", "être dans le flow", correspond à une sorte d'état de grâce, à un état mental décrit par les sportifs qui l'ont vécu comme une sorte d'état second, un état d'hyper-concentration, d'hyper-vigilance, dans lequel ils ont pu atteindre un sommet en terme de performance, d'une façon naturelle et sans efforts.

Vous avez peut-être pu l'expérimenter à votre niveau ou dans une autre activité que le tennis.

Lorsque l'on est dans "la zone" dans une activité, on est totalement absorbé par ce que l'on fait, à tel point que l'on perd un peu conscience de soi.

On est tellement concentré sur ce que l'on fait que l'on finit par le faire de façon instinctive, naturelle, sans efforts et on en retire un grand plaisir.

On devient un peu spectateur de ce que l'on est entrain de faire, ce qui a pour effet de donner également une sensation de liberté et de légèreté car on parvient à faire des choses compliquées de façon très relâchée, sans même avoir besoin de faire des efforts conscients.

Vous avez peut-être déjà fait cette expérience en faisant un travail qui vous demandait beaucoup de concentration, en écrivant une rédaction ou un texte qui vous absorbait totalement, en jouant de la musique et en ayant l'impression que vous jouiez de façon instinctive, en dessinant ou en faisant de la peinture, peut-être même en jouant à des jeux vidéos !

Toute activité qui prend toute votre concentration pendant un long moment peut vous amener à expérimenter cet état mental.

Comment être "dans la zone" au tennis ?

Concrètement, comment être dans "la zone", "le flow", "le flux" ou en "état de grâce au tennis" ?

Une condition indispensable est d'être très concentré sur ce que vous faites et uniquement sur ce que vous faites au moment présent.

Laissez passer les pensées parasites qui surgissent dans votre esprit et ramenez votre concentration uniquement sur des choses simples que vous avez à réaliser tout de suite, dans le moment présent, sur le terrain : concentrez-vous sur la balle, sur vos sensations physiques et essayez de faire votre mouvement le mieux possible, en étant bien relâché.

Seules ces choses doivent occuper votre esprit, qui doit être totalement absorbé par ces pensées.

C'est essentiel de toujours ramener votre concentration sur ces sensations quand elle a tendance à de disperser sur toutes sortes de pensées telles que :

  • est-ce que je vais gagner ? Est-ce que je vais perdre ?
  • si je perds, qu'est-ce qu'on va penser de moi ?
  • je ne devrais pas perdre ce match,
  • je joue mal aujourd'hui,
  • ça m'énerve de ne pas jouer comme je veux,
  • et toutes sortes de pensées qui n'ont rien à voir avec vos sensations de jeu du moment présent.

Il faut pas espérer atteindre cet état rapidement, il faut un long moment de concentration pour que cet état apparaisse.

Parfois, la fatigue physique aidera à trouver cet état, en aidant à se laisser aller et à ne plus chercher à contrôler à tout prix tout ce qui se passe.

Il ne faut même pas chercher cet état avec trop de volonté, trop d'efforts car cela ne fera que l'empêcher d'apparaître.

Il faut simplement continuer à se concentrer des actions simples à réaliser en jouant ; bien regarder la balle, bien faire son geste, bien se relâcher, et cet état viendra...ou pas.

Je joue depuis 30 ans au tennis, il y a eu des périodes où je jouais tous les jours, 3-5 heures par jour et il y a eu de très rares moments pendant lesquels j'ai ressenti cet état d'euphorie.

Cet état est survenu pendant des matchs assez longs, pendant lesquels j'étais concentré uniquement sur le match, tout ce qui était autour ressemblant juste à une sorte de bruit de fond, et la fatigue aidant, cet état est apparu et j'ai eu l'impression que je jouais un peu de façon automatique, comme si je devenais spectateur de moi-même entrain de jouer.

On éprouve alors un grand plaisir à se "laisser jouer", on a l'impression que l'on peut jouer de façon instinctive, sans effort conscient de notre part, et c'est du bonheur !

Cela fait un des intérêts du tennis, qui demande beaucoup de concentration à cause de son aspect technique.

Je n'ai en tout cas jamais ressenti cela en faisant du vélo ou de la course à pied, selon moi, cela ne demande pas assez de concentration pour être bien fait, en tout cas c'est mon expérience.

Une fois cet état trouvé, si vous avez cette chance, il ne faut pas trop se concentrer sur cet état car il est assez fragile et il suffit d'en prendre un peu trop conscience pour qu'il disparaisse.

En fait l'idéal est de ne pas venir perturber cet état en se concentrant sur des pensées qui analysent cet état, ce n'est pas facile !

Il y a tout un courant de pensée concernant l'intérêt de se concentrer sur le moment présent pour en profiter au maximum et cela est en rapport avec cet état mental.

Se concentrer fortement et uniquement sur des choses simples que l'on est entrain de faire au moment présent est un bon moyen de provoquer l'apparition de cet état.

Vous avez des questions concernant cet état ou vous avez vous-même fait l'expérience de cet état au tennis ou dans une autre activité ? 

Laissez un commentaire en bas de page pour en parler, ce serait intéressant.

Bon tennis, j'espère que vous ferez au moins une fois l'expérience de jouer dans "la zone" !