Accueil / Le mental au tennis / Le langage corporel au tennis, votre corps parle !

Le langage corporel au tennis, votre corps parle !

Rafael Nadal
Rafael Nadal sert le poing et s'encourage

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte mais votre corps parle pour vous !

Vos attitudes corporelles, vos postures, vos gestes, votre regard, les expressions de votre visage, votre façon de vous déplacer, tous ces éléments font partie de votre langage corporel et expriment des choses que les autres perçoivent.

Les postures que vous adoptez sont le reflet de vos émotions mais inversement, vous pouvez avoir une influence sur vos émotions en modifiant votre langage corporel.

Dans un match de tennis, avoir un langage corporel négatif donnera confiance à votre adversaire et contribuera à vous faire perdre confiance.

Inversement, vous pouvez diminuer votre stress, augmenter votre confiance et influencer ou impressionner votre adversaire avec un langage corporel positif.

Le langage corporel reflète nos émotions mais il peut également les influencer !

Notre langage corporel (nos attitudes, les expressions de notre visage,...) reflète nos émotions.

Ainsi, si vous avez peur, si vous êtes stressé avant un match de tennis et si vous manquez de confiance, cela va se voir dans vos attitudes :

  • mâchoire serrée,
  • sourcils froncés,
  • difficulté à sourire et à rire,
  • ton de la voix peu assuré, gorge serrée,
  • visage fermé, peu expressif,
  • regard plutôt orienté vers le bas,
  • mouvements maladroits,
  • se ronger les ongles,
  • hésitations dans les mouvements ou en parlant,
  • etc.

Pendant les matchs, voici des attitudes corporelles négatives :

  • jeter sa raquette,
  • baisser la tête,
  • baisser les épaules et se voûter comme si on portait un poids sur les épaules,
  • regarder le sol,
  • souffler, soupirer (frustration),
  • râler (frustration),
  • répondre de façon hésitante à l'adversaire (manque de confiance),
  • annoncer les balles fautes avec une petite voix (manque de confiance),
  • faire des gestes qui expriment le dépit, l'agacement, l'énervement, la lassitude,
  • marcher en traînant les pieds (abattement, démotivation, manque d'énergie) ou au contraire de façon très rapide (nervosité, stress),
  • avoir des petites respirations rapides (nervosité),
  • secouer la tête comme pour dire non (découragement, dépit),
  • et il y en a plein d'autres !

La très bonne nouvelle, c'est que l'on peut inverser ce phénomène, cela a été démontré par des études ; en se forçant à adopter des attitudes corporelles positives, cela a des répercussions positives sur nos émotions et sur notre mental.

Si vous êtes stressé en jouant au tennis, si vous manquez de confiance dans vos matchs, il est essentiel d'adopter un langage corporel positif avant et pendant vos matchs, cela va contribuer à vous détendre et à vous mettre en confiance.

Par la même occasion, vous donnerez aux autres et notamment à votre adversaire le message que vous êtes sûr de vous.

Ayez un langage corporel positif !

Ayez un langage corporel positif et cela influencera votre mental de manière positive.

Cela peut sembler curieux, vous allez peut-être avoir l'impression désagréable de faire semblant, de mimer un comportement, de jouer un rôle, mais c'est tout à fait le but recherché.

En faisant "comme si vous étiez confiant et détendu", cela va véritablement vous aider à le devenir.

Inutile d'exagérer ces attitudes et d'y consacrer trop d'énergie, vous êtes là pour faire un match avant tout.

De plus, certaines attitudes exagérément confiantes peuvent en réalité indiquer que vous cherchez par tous les moyens à vous détendre.

Corrigez simplement vos attitudes négatives quand vous y pensez, quand vous les percevez :

  • ayez le buste droit et la tête droite si vous sentez que vous avez tendance à regarder vers le bas,
  • ne fuyez pas le regard de l'adversaire. Inutile de le fixer de manière provocante droit dans les yeux mais ne détournez simplement pas le regard vers le bas s'il vous regarde. Cela lui donnerait le sentiment qu'il vous impressionne.
  • si vous vous déplacez d'un pas hésitant, prenez plus d'assurance dans vos mouvements et sachez exactement où vous allez,
  • si vous commencez à râler, modifiez cette attitude en vous encourageant davantage, même sur des points perdus,
  • ayez une attitude dynamique, sautillez en position d'attente au retour, montrez que vous n'êtes pas fatigué, même si vous l'êtes !
  • si vous avez mal quelque part, ne le montrez pas ! Tant que la blessure vous permet de jouer correctement, ne montrez rien, cela donnerait confiance à l'adversaire et relancerait sa motivation.
  • essayez de montrer que vous n'êtes pas essoufflé ni fatigué par les échanges difficiles,
  • après un changement de côté, vous pouvez quittez votre chaise en trottinant de manière dynamique pour aller servir ou pour relancer, pour montrer que vous êtes en forme physiquement et que vous allez de l'avant,
  • serrez le point et encouragez-vous quand vous gagnez des points difficiles ou quand le match est serré,
  • montrez par tous les moyens à votre adversaire que vous êtes là à 100%, qu'il ne vous impressionne pas et que vous ne lâcherez rien !

Avez-vous d'autres trucs pour adopter une attitude positive ?

Vous pouvez en faire part en laissant un commentaire en bas de page !

Bon matchs !