Accueil / Physique / Les blessures au tennis / Les blessures de l'épaule au tennis

Les blessures de l'épaule au tennis

L'épaule est une des articulations les plus souvent blessées en jouant au tennis, notamment à cause du geste du service.
Ce sont souvent les muscles de la coiffe des rotateurs qui sont concernés par ces blessures.

La coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs désigne un ensemble de muscles et de tendons qui servent à stabiliser l'articulation de l'épaule et qui permettent à l'épaule de faire ses mouvements.

Les muscles de la coiffe des rotateurs sont le sous-scapulaire, l'infra-épineux, le supra-épineux et le grand rond. On associe parfois à ces muscles le tendon du long biceps, qui peut jouer un rôle dans la stabilisation de l'épaule.

C'est le tendon du muscle supra-épineux (ou sus-épineux) qui est le plus souvent touché dans les blessures de l'épaule liées à la pratique du tennis.

En levant le bras, ce tendon peut venir toucher l'acromion (pointe osseuse), et ces mouvements répétés peuvent provoquer une inflammation et une usure du tendon.

Ce tendon est indiqué par une flèche rouge sur l'image suivante.

La coiffe des rotateurs. La flèche rouge indique le tendon du muscle supra-épineux, souvent concerné par les blessures de l'épaule.

Symptômes du syndrome de la coiffe des rotateurs

Une atteinte au niveau de la coiffe des rotateurs entrainera une douleur en levant le bras ou en le tendant vers l'avant.

Il pourra y avoir une faiblesse générale de l'épaule, une limitation de l'amplitude des mouvements, des douleurs de haut en bas pendant les mouvements et des douleurs la nuit, sans mouvement.

Les douleurs nocturnes sont le signe qu'il y a une inflammation et quoi qu'il arrive, il est recommandé de consulter rapidement un médecin dès que la douleur devient gênante.

Causes d'une atteinte de la coiffe des rotateurs

Hyper-utilisation de l'épaule

D'une façon générale, c'est la surutilisation de l'épaule dans des mouvements où il faut lever le bras qui entrainent les blessures.

Les types de coups à jouer

Au tennis, les coups les plus susceptibles d'entrainer une usure/une blessure au niveau de la coiffe des rotateurs sont les coups qui obligent à amener la raquette au dessus du niveau de l'épaule:

  • le service et le smash, dont les gestes sont très semblables,
  • les coups de fond de court pour jouer des balles hautes,
  • le revers lifté à une main, dont la fin de geste se termine au dessus de l'épaule,
  • les volées hautes.

Au service, c'est au moment du passage en position armé et au moment du déclenchement de la frappe que des traumatismes peuvent avoir lieu.

une mauvaise technique

Une mauvaise technique gestuelle peut être la cause de blessures. D'une façon générale c'est le manque de relâchement dans les gestes qui est nocif.

Un matériel inadapté

Une raquette trop lourde ou trop équilibrée en tête, une raquette de taille XL, un cordage trop tendu sont autant d'éléments qui peuvent influencer l'apparition de blessures à l'épaule (ou au coude).

Prévention/correction

Pour prévenir l'apparition de blessures à l'épaule en jouant au tennis(et plus généralement tous les types de blessures), voici quelques conseils:

  • toujours bien s'échauffer et faire des efforts progressifs,
  • corriger autant que possible les défauts techniques, qui peuvent provoquer à eux seuls l'apparition de blessures,
  • s'accorder des périodes de repos et éviter le surentrainement,
  • faire un renforcement musculaire spécifique pour la stabilisation de l'épaule,
  • faire des étirements au niveau de l'épaule.

Traitement d'une atteinte de la coiffe des rotateurs

En cas de douleurs au niveau de l'épaule, il est d'abord recommandé de se reposer pour laisser l'inflammation se dissiper.

On peut utiliser de la glace que l'on applique sur la zone douloureuse, pour atténuer la douleur et diminuer l'inflammation.

En cas de douleur forte, votre médecin pourra vous prescrire des médicaments anti-inflammatoires ou de la cortisone.

Dans les cas les plus graves, où il y a rupture du tendon du muscle supra-épineux, une chirurgie réparatrice des tendons peut être envisagée.