Accueil / Physique / Les blessures au tennis / Les blessures musculaires

Les blessures musculaires en général

Les blessures musculaires sont malheureusement fréquentes au tennis.

Elles peuvent être dues à un mauvais échauffement, à un effort trop intense, à une mauvaise hydratation, à un manque de souplesse ou à des défauts de technique gestuelle.

Les types de blessures musculaires

Les crampes

Les crampes correspondent à une contraction passagère involontaire et douloureuse du muscle.

On attribue les crampes à une mauvaise hydratation et à une perte importante de sels minéraux, boire suffisamment est donc essentiel pour éviter l'apparition de crampes.

Les crampes sont également liées au stress. Beaucoup de joueurs seront capables de s'entraîner plusieurs heures sans avoir aucun problèmes physiques alors qu'en match ils pourront avoir des crampes au bout d'une heure de jeu, à cause du stress.

On recommande de boire au moins 1,5 litre d'eau par jour et pendant un match de tennis, de boire 1 litre par heure. Cela est à adapter en fonction de l'intensité du match et de la température environnante.

L'idéal est de boire de l'eau minérale et éventuellement une boisson avec un import en sels minéraux.

L'eau du robinet est à éviter car elle n'aidera pas à combler les pertes en sels minéraux.

Traitement des crampes

  • repos,
  • étirement doux,
  • pommade chauffante, décontractante,
  • hydratation,
  • myorelaxants (médicaments qui aident à détendre les muscles),
  • massages,
  • mise en action douce de la zone qui subit une crampe, pour activer le flux sanguin (crampes dans les jambes : trottiner très doucement quelques minutes pour faire circuler le sang et forcer l'élimination des toxines).

Les contractures

Une contracture correspond à une crampe persistante.

Une partie du muscle reste contractée, ce qui provoque une douleur.

Ce sont souvent les muscles des jambes qui sont touchés mais cela peut concerner également le dos ou le cou.

Traitement des contractures

  • repos,
  • pommade chauffante, décontractante,
  • myorelaxants,
  • massages.

Les élongations

Une élongation correspond à un étirement excessif du muscle qui provoque des micro-déchirures.

Elles surviennent 95% du temps au niveau des jambes, sous forme de douleur brutale mais modérée.

Il n'y a pas de gonflement et pas de douleur au repos, seulement lors de la contraction musculaire.

Traitement des élongations

  • repos,
  • application de glace sur la zone douloureuse, 2 fois par jour environ 15 minutes,
  • kinésithérapie.

Les déchirures et claquages

Une déchirure ou un claquage musculaire musculaire correspond à une rupture d'un ou plusieurs faisceaux de fibres musculaires, avec hémorragie.

La douleur qui survient lors d'une déchirure est vive et très précise. Elle reste présente même en dehors de l'effort.

Il peut y avoir un hématome et un gonflement.

L'arrêt immédiat de l'activité sportive est impératif pour ne pas aggraver la lésion.

Il faut ensuite consulter un médecin rapidement.

Traitement des déchirures

  • repos au début,
  • kinésithérapie assez rapidement pour que la cicatrice de la déchirure soit étirée avec des exercices spécifiques,
  • application de glace sur la zone douloureuse,
  • éventuellement anti-inflammatoires et antalgiques.

Le tennis-leg (claquage musculaire du mollet)

Le tennis-leg correspond à un claquage au niveau du mollet.

Cette blessure est fréquente au tennis, surtout chez les joueurs âgés de 40 ans et plus.

Comment éviter ces blessures ?

  • bien s'échauffer,
  • s'entraîner régulièrement,
  • faire des étirements musculaires régulièrement, sur des muscles échauffés, après l'effort,
  • corriger avec un professeur les défauts techniques qui provoquent des douleurs,
  • bien s'hydrater, avec des boissons qui compensent les pertes en sels minéraux,
  • bien s'alimenter, en qualité, avec de la variété et en quantité raisonnable,
  • bien dormir,
  • ne pas jouer lorsque l'on se sent fatigué ou lorsque l'on est malade.

Importance de la kinésithérapie

On a tendance à croire que le repos seul suffit pour récupérer d'une blessure musculaire.

Le repos est important mais une bonne rééducation, débutée au bon moment (parfois très tôt), est essentielle pour bien cicatriser une blessure.

Une blessure mal cicatrisée ou sur laquelle on reprend l'effort trop tôt aura tendance à récidiver et sera de plus en plus difficile à bien soigner.