Accueil / Tactique / Le mental au tennis / La peur de gagner au tennis

La peur de gagner au tennis, ou plutôt la peur de NE PAS gagner

Mise en ligne le 29/05/17.  Dernière mise à jour le 29/05/17

Tout joueur de tennis qui fait de la compétition, quel que soit son niveau de jeu, est susceptible de connaître ce que l'on appelle la peur de gagner.

La peur de gagner surgit au moment où on sent qu'on peut gagner le match, c'est en réalité la peur de ne pas gagner alors qu'on se sent tout proche de pouvoir le faire.

Dans cet article je fais le point sur cette fameuse peur de gagner et je vous donne mes conseils pour parvenir à la surmonter !

La peur de gagner au tennis - conseils en vidéo

Peur de gagner = peur de ne pas gagner !

La peur de gagner est quelque chose de paradoxal puisqu'elle concerne le joueur qui mène dans un match de tennis.

Quand on mène au score, on pourrait croire qu'il y a toutes les raisons d'être confiant, en tout cas plus confiant que le joueur qui court derrière le score.

C'est sans compter sur le côté un peu diabolique du tennis qui réussit à nous stresser alors même qu'on a l'avantage !

Tout le problème vient du fait qu'une grande part du stress que l'on vit au tennis vient de nos pensées, on réfléchit trop !

Voici les pensées, plus ou moins conscientes, qui peuvent surgir en fin de match ou à tout moment pendant lequel on sent qu'on peut vraiment gagner :

  • je sens que je peux gagner mais j'ai peur de ne pas arriver à conclure le match et j'ai peur de finalement perdre
  • j'ai peur de ne pas arriver à conclure le match
  • j'ai peur de ne pas arriver à maintenir jusqu'à la fin du match le niveau de jeu qui m'a permis de mener au score

Les fins de matchs sont toujours des moments stressants, comme peuvent l'être dans une moindre mesure les fins de jeux ou les fins de sets.

La fin match marque le moment où on va enfin pouvoir être délivré du stress du match et où on va peut-être pouvoir savourer ce qu'on est venu chercher : la victoire.

Plus on est en attente de victoire et plus on est focalisé sur cet objectif, plus le stress de fin de match sera présent.

En laissant trop de place à ce stress, on peut se retrouver paralysé par la peur, c'est à ce moment là qu'on commence à jouer "petit bras".

Souvent, sans s'en rendre compte, on adopte des attitudes qui ont pour objectif de nous permettre de réduire le stress lié à la fin du match :

  • on se relâche et on donne l'impression d'être un peu trop confiant sur l'issue du match
  • on fait tout plus rapidement pour essayer d'en finir le plus vite possible

Ne relâchez pas vos efforts

La première chose à éviter est de relâcher ses efforts et de sombrer dans la passivité.

On aurait envie de pouvoir se dire qu'on peut se relâcher un peu pour réduire le stress du match, que l'on a plus qu'à jouer tranquille et que le match va se conclure, si possible avec l'aide de l'adversaire qui croit peut-être que c'est fini pour lui !

Il ne faut pas commettre cette erreur qui peut permettre à l'adversaire de revenir dans le match.

Il faut être conscient du jeu qu'il a fallut produire pour réussir à mener au score et se dire que si on change maintenant de façon de jouer, c'est le risque de laisser l'adversaire revenir dans le match.

Ne relâchez pas vos efforts, ne soyez pas trop confiant et continuez à aller chercher les points comme vous l'avez fait jusque là sans attendre que l'adversaire vous donne le match.

Ne cherchez pas à en finir trop vite

Pour se débarrasser du stress du match, on peut céder à la tentation de vouloir en finir rapidement.

  • n'enchaînez pas les points trop vite sous l'effet du stress,
  • prenez le temps de bien respirer entre chaque point si vous sentez que le stress devient trop grand. 2 ou 3 grandes respirations profondes et lentes peuvent vous aider à vous calmer.
  • ne prenez pas des risques inconsidérés pour abréger les changes rapidement.

Acceptez et apprenez à apprécier le stress de fin de match

Tous les joueurs de tennis, quel que soit leur niveau, peuvent connaître la peur de gagner et avoir du mal à terminer un match.

Il faut accepter ce stress de fin de match quand il arrive, c'est déjà un premier pas pour qu'il ait moins d'emprise sur vous.

En cherchant à l'éviter vous risquez plutôt de lui donner plus de poids.

Dites-vous que tous les joueurs passent par là, dédramatisez la situation, relativisez l'enjeu du match et lancez-vous à fond pour aller chercher les derniers points.

Les meilleurs joueurs du monde sont également stressés quand ils jouent mais ils se sont habitués à gérer ce stress et certains en tirent profit en apprenant à l'apprécier.

Dites-vous que ce stress fait partie du tennis, impossible de l'éviter totalement et dites-vous que c'est aussi ce qui rend le tennis intéressant !

Y aurait-il vraiment du plaisir à gagner uniquement des matchs faciles dans lesquels il n'y a aucun stress ?

C'est avec des matchs stressants (dans la mesure du raisonnable), dans lesquels il a fallu aller puiser dans ses ressources physiques et mentales que l'on se fait les souvenirs des meilleurs matchs que l'on aura joués.

Voilà une façon de voir les choses qui peut presque nous faire aimer le stress des matchs de tennis !

Conseils pour le joueur qui est mené

Voici des conseils pour le joueur qui est mené au score et qui sent la défaite approcher à grands pas :

  • rappelez-vous que la fin du match est un moment particulier, qui peut être difficile à gérer pour votre adversaire même s'il mène largement au score,
  • ne lui facilitez pas les choses en prenant des risques énormes, en lui donnant des points faciles ou en balançant carrément le match !
  • ne montrez aucun signe de doute ou de découragement qui pourrait lui donner confiance,
  • dites-vous que même s'il mène, il va peut-être se mettre à douter, c'est à lui de prouver qu'il est capable d'aller chercher les points pour conclure le match,
  • faites-le jouer en prenant des risques mesurés, il faut l'amener à prendre des risques qui l'amèneront peut-être à rater et finalement à douter et à jouer petit bras,
  • rappelez-vous qu'un match n'est jamais perdu, il arrive souvent qu'un joueur qui mène se fasse remonter et n'arrive pas à conclure son match, il n'y a pas de raison que ce ne soit pas vous celui qui réussira à faire cette remontée, il faut y croire et il faut s'accrocher !

Bon tennis et n'hésitez-pas à laisser un commentaire en bas de page pour partager votre expérience !