Accueil / Tactique / Questions sur le mental et la tactique au tennis / Quelle tactique adopter quand est épuisé dans un match de tennis ?

Quelle tactique adopter quand est épuisé dans un match de tennis ?

Question posée le 08/01/2018

Mise en ligne le 09/01/18.  Dernière mise à jour le 09/01/18

Bonjour Jean-Pierre,

Une question m'est venue 24h après ma 1ère défaite depuis que je fais du tennis officiellement (septembre 2017).

J'ai 45 ans et suis assez complet.

Mon prof me parle d'un niveau théorique entre 30/2 et 30/1 à ce jour.

Je suis tombé sur un gars de 25/30 ans, un peu moins complet techniquement mais qui cavalait bien et avec une bonne régularité de coup droit.

Ceci m'a conduit à forcer un peu mes coups et surtout, à beaucoup réfléchir sur la tactique à adopter.

Défaite 2 sets à 1 mais beaucoup de plaisir des 2 cotés avec un gros pourcentage de coup gagnant de part et d'autres.

Ma question se rapporte à ce que je pourrais appeler "l'anti-zone" mentale.

Je m'explique : j'ai réussi à gagner le 2ème set grâce à la mise en place d'une tactique qui a bien fonctionné (revers chopé long sur son revers suivi à la volée, sur lequel il lobait mais pas très bien, ce qui me permettait de conclure).

Mais en début de 3ème, mon physique a lâché (2h00 de jeu !!) et mes chops étaient bien moins incisifs du fait d'un placement plus aléatoire.

Du coup, il avait le temps de tourner son coup droit pour soit me passer, soit faire durer l'échange.

A 0-2, je me suis rendu compte que j'étais complément dans la nasse, tant physiquement, que mentalement (en fait, je pense que j'avais déjà perdu à ce moment là, sans en être conscient), que tactiquement.

J'avais l'impression d'être en surchauffe cérébrale en essayant de réfléchir au plus vite aux différentes options tactiques à envisager, dans une confusion des plus intenses.

Du coup, c'était le néant tactique, avec un point où je lâche mes coups, l'autre ou je reviens à mes chops ratés, l'autre où je monte à contre temps n'importe comment,....bref un désastre.

Enfin, ma question : avez-vous des "clés" ou des "méthodes" mentales quand vous êtes dans une situation de saturation cérébrale, dans "la nasse", qui ne manque pas d'arriver quand le physique lâche ?

Après coup, je pense que j'aurais dû ne plus penser à rien, jouer de façon détachée (mais impliquée), peut-être juste varier plus mes coups pendant l'échange, chercher le plaisir avant le score...et laisser venir, un peu "à l'instinct" (même si ce terme me semble un peu illusoire pour un débutant).

Expérience enrichissante en tout cas.

Merci pour vos vidéos (et surtout celles sur le service qui m'ont permis d'en faire une belle arme aujourd'hui) et votre écoute.

Vous devriez monter un site de "paroles, lamentations et échanges après une défaite" : ça fait du bien ;)

Réponse de Team-Tennis.fr

Bonjour et merci pour ce message,

Déjà, c'est une attitude très positive d'essayer de chercher à comprendre ce qu'il aurait fallut faire pour gagner le match, d'essayer de comprendre quelles erreurs ont été commises, bravo, c'est comme ça qu'on progresse :)

Quand le physique lâche, la tête a tendance à lâcher aussi, c'est normal, les idées sont moins claires avec la fatigue.

Une première chose qui ressort du bilan du match, c'est donc que ça aurait été bien de tenir physiquement, le coup de fatigue est selon moi une des raisons de la défaite. A voir ensuite si c'est un domaine que vous pouvez travailler pour tenir sur des matchs longs.

Après, même avec la fatigue, il y avait peut-être des choses à faire.

C'est important de bien utiliser les changements de côté pour respirer calmement et faire le point sur la tactique en cours, c'est à ce moment là qu'il faut le faire.

Vous n'étiez pas sur une tactique qui me semble usante physiquement, sauf peut-être si vous prolongiez trop les échanges en fond de court avant de monter à la volée.

Etant fatigué, c'est sûr qu'on ne peut pas partir sur une tactique basée sur des longs échanges et l'usure de l'adversaire, on est un peu obligé de chercher à abréger les échanges.

Le tout est de ne pas le faire n'importe comment.

Pour votre tactique, le problème a été de ne plus avoir de tactique claire.

Pour la tactique, il faut des idées très simples et très claires, aucun doute.

On ne peut pas se dire "sur cette balle je joue comme ça tactiquement" et changer la balle d'après, il faut s'y tenir.

C'est au moment des changements de côté qu'on prend ces décisions.

Il faut avoir la lucidité de se dire qu'on commence à être dans le rouge physiquement et qu'il va falloir raccourcir les échanges.

La lucidité de se dire aussi : "attention, je suis fatigué, le risque c'est de faire n'importe quoi et de vouloir finir trop vite".

Une solution aurait pu être de se dire "je continue pareil, attaque sur le revers, par contre, je vais prendre le risque d'y aller un peu plus tôt, quitte à faire un peu plus de fautes mais de toute façon c'est ça ou je ne tiendrai pas".

D'autres tactiques sont toujours possibles mais c'est très important quand on met une tactique de place de s'y tenir au moins 3 jeux.

Moins de 3 jeux, c'est en général trop court pour bien tester sa tactique.

Passé 3 jeux, si ça ne donne rien de bon, on peut se dire que ça va continuer et mieux vaut faire des changements.

Aller dans une direction précise et s'y tenir, ça aide toujours.

Ensuite, ça se passe aussi au niveau du mental pour la fatigue physique.

Il faut se dire que l'autre aussi est sûrement fatigué et ça devient aussi très important de rester concentré sur le moment présent, sur le point suivant à jouer. Ne pas commencer à se dire qu'on ne se voit pas tenir jusqu'à la fin du match, ni commencer à imaginer de façon négative ce qui va se passer dans 5 minutes.

Pour ce qui est de jouer à l'instinct pourquoi pas, quel que soit le niveau, attention juste à ne pas partir dans tous les sens comme vous l'avez fait pour ce match.

Pour la suite, je dirais : préparation physique si possible, avoir une tactique claire et s'y tenir au moins 3 jeux, faire le point sur la tactique calmement aux changements de côté et toujours rester concentré sur le moment présent.

J'espère que cette réponse vous aidera, tenez-moi au courant !