Accueil / Classement / Les principes du classement au tennis / Origine du classement au tennis

Les origines et l'évolution du classement au tennis

Vous vous demandez d'où viennent ces classements de tennis qui semblent bien compliqués !?

Cette page vous donne toutes les explications pour éclaircir ce mystère !

Origine du classement au tennis

A l'origine, un handicap fut créé afin d'équilibrer dans les différentes épreuves organisées les chances des compétiteurs les uns par rapport aux autres, compte tenu des divers niveaux de chacun.

La base de ce handicap fut appelée le niveau 0.

La hiérarchie des différents niveaux de jeu, et l'application qu'il en résultait, était la suivante : dans une rencontre contre un joueur de niveau 0 :

  • le joueur de niveau 1/6 partait avec 1 point de bonification 1 jeu sur 6, c'est-à dire qu'il démarrait le jeu en question avec un score de 15/0 en sa faveur, et cela était répété tous les 6 jeux ;
  • le joueur de niveau 2/6 partait toujours avec 1 point de bonification, mais 2 jeux sur 6 ;
  • le joueur de niveau 3/6, 3 jeux sur 6 ;
  • le joueur de niveau 15 débutait tous les jeux avec un score de 15/0 en sa faveur.

Le niveau 15 marquait la fin d'une série de handicap.

Pour la suite de ces handicaps, le fonctionnement était le suivant :

  • le joueur de niveau 15/1 partait avec 2 points de bonification 1 jeu sur 6, soit un score de 30/0 en sa faveur et 5 jeux sur 6 avec un seul point de bonification, soit un score de 15/0, et cela répété tous les 6 jeux ;
  • le joueur de niveau 15/2 partait avec 2 points de bonification 2 jeux sur 6, score de 30/0 en sa faveur et 4 jeux sur 6 avec un seul point, score de 15/0 ; ainsi de suite pour les niveaux 15/3, 15/4, 15/5 ;
  • le joueur de niveau 30 recevait 2 points de bonification, score de 30/0 en sa faveur, 6 jeux sur 6, c'est-à-dire à tous les jeux du set.

Pour les niveaux de jeu négatifs, le même principe était appliqué, mais avec une pénalisation au lieu d'une bonification.
Aussi, toujours dans le cas d'une rencontre avec un joueur 0 :

  • le joueur -2/6 partait avec 1 point de pénalité, 2 jeux sur 6, soit un score de - 15/0 en sa défaveur ;
  • le joueur -4/6 : 1 point de pénalité, 4 jeux sur 6 ;
  • le joueur -15 : 1 point de pénalité 6 jeux sur 6, soit tous les jeux du set sur un score de -15/0.

Evolution du classement depuis 1972

Classement 2020

  • Les victoires en double peuvent maintenant permettre de gagner des points pour le calcul du classement de simple.
    • Les 5 meilleurs résultats peuvent être pris en compte, avec un maximum possible de 25 points dans le bilan.
    • Tous les matchs de double sont concernés, matchs par équipe ou en tournoi.
  • Les valeurs des bilans à atteindre pour chaque classement ont été légèrement rehaussées.
  • Suppression des bonus pour absence de défaite significative uniquement lors des classements mensuels, attention, ces bonus seront toujours appliqués lors du classement de fin d'année
  • valorisation des résultats Tennis Europe U16 U14 U12 en fonction des tours de tableaux.
  • Valorisation des résultats ITF Seniors Plus en fonction des tours de tableaux.

Classement 2019

Mise en place du Classement mensuel (seule la montée est possible).

Il devient donc possible de monter au classement chaque mois.

On peut monter, descendre ou se maintenir lors du calcul du classement final de fin d'année.

Classement 2017

Homogénéisation des différents bonus de Championnats Individuels de Ligue, le même bonus est appliqué à l'ensemble des championnats de ligue.

Création d'un troisième classement intermédiaire. Les trois classements intermédiaires sont ouverts à tous à partir de 11 ans révolus.

Création d'un statut de classement "Non Déterminé" ("ND") empêchant un joueur, n'ayant pas disputé au moins un simple au cours des trois années sportives précédentes, de s'inscrire à une compétition sans avoir préalablement fait une demande de reclassement.

Beach Tennis : Classement glissant sur 52 semaines.

444 366 classés : 106 566 dames et 337 800 messieurs.

Classement de Beach Tennis : 3 027 classés : 1 040 joueuses et 1 987 joueurs.

Classement Padel : 1 666 classés : 211 joueuses et 1455 joueurs.

Classement 2016

1re série : modification de la règle du TOP 5 : les 3 meilleurs joueurs et les 3 meilleures joueuses, au minimum, sont numérotés fin novembre à la fin des épreuves WTA et ATP.

Réforme des Moins de 12 ans : obtention d'un classement à 11 ans révolus, suivant une grille de correspondance établie par la D.T.N, à la date anniversaire des 11 ans du joueur.

Classement intermédiaire / accession à l'échelon 40 : 13 ans et plus.

Prise en compte de tous les matchs pour le calcul des classements, qu'ils soient validés ou non dans l'AEI.

Les Tournois devront être clôturés dans l'AEI. Les matches par équipes devront à l'inverse être validés dans la Gestion Sportive, mais les championnats pas obligatoirement clôturés.

447 523 classés : 107 065 dames et 340 458 messieurs.

Classement de Beach Tennis : 3 673 classés : 1 237 joueuses et 2 436 joueurs.

Premier Classement Padel : 685 classés : 107 joueuses et 578 joueurs.

Classement 2015

Modification des règles d'accession à l'échelon 40 et des normes en 4ème Série.

Numérotations de 1 à 60 pour les Dames et de 1 à 100 pour les Messieurs, avec la redéfinition de l'échelon Promotion en Top 40 pour les Dames et Top 60 pour les Messieurs, et l'absorption de l'échelon -30 en Top 60 pour les Dames et Top 100 pour les Messieurs.

Création de la procédure d'enregistrement des matches des 12U et 14U à l'étranger, par la valorisation du match en fonction du tour du tableau.

449 194 classés : 109 630 dames et 339 564 messieurs.

Classement de Beach Tennis : 3 585 classés : 1 161 joueuses et 2 424 joueurs.

Classement 2014

Suppression du capital départ : suite logique de la mise en place de la norme unique en 2012.

Suppression du bonus pour les vainqueurs de tournois.

Pénalisation plus importante pour les joueurs ayant un mauvais bilan.

Revalorisation de la victoire à échelon égal : 60 points au lieu de 50 points, victoire à un échelon audessus ramenée à 90 points, victoire à deux échelons et plus au-dessus ramenée à 120 points.

Traitement plus équitable des joueurs jouant peu mais bien.

Plus de détails sur cette page : modifications concernant le calcul du classement de tennis pour la saison 2013-2014.

372 260 classés : 88 899 dames et 283 361 messieurs.

Classement de Beach Tennis : 3 484 classés : 1 092 joueuses et 2 392 joueurs.

Classement 2012

Mise en place de la norme unique : norme de maintien pour le calcul du classement.

372 054 classés : 90 891 dames et 281 163 messieurs.

Classement de Beach Tennis : 2 625 classés : 861 joueuses et 1 764 joueurs.

Classement 2010

1re série : création du TOP 5, classement attribué aux 5 meilleurs(es) joueur(se)s en décembre à la fin des épreuves WTA et ATP.

366 279 classés : 92 249 dames et 274 030 messieurs

Premier classement de Beach Tennis : 50 joueuses et 62 joueurs.

Classement 2008

Création en 4ème série de l'échelon 40.

345 999 classés : 90 303 dames et 255 696 messieurs.

Classement 1997

Nouvelle méthode de calcul du classement : Prise en compte d'un nombre limité des meilleures victoires, les défaites ne sont pas pénalisées par des points négatifs.

284 614 classés : 76 964 dames et 207 650 messieurs.

Classement 1995

Création en 4ème série de l'échelon 30/5 et de la promotion. Pour la promotion il s'agit d'établir une

numérotation des meilleurs -30. Cette numérotation est réalisée par un deuxième traitement fait par la Commission Fédérale de Classement indépendamment du calcul informatique (de N°31 à N°60 pour les messieurs, et de N°21 à N°40 pour les dames).

292 348 classés : 75 796 dames et 216 552 messieurs.

Pour le calcul du classement intermédiaire du mois de mai, la progression d'échelons est ramenée de 3 à 2 échelons minimum.

Classement 1993

Mise en place du 1er classement intermédiaire au mois de mai. Ce classement intermédiaire concerne la 4e série par traitement informatique ainsi que les jeunes classés en 2e et 3e série sur propositions des Délégués au classement (montée de 3 échelons minimum).

261 000 classés : 67 300 dames et 193 700 messieurs.

Classement 1990

4e série : suppression du volontariat et du carton vert. Le calcul du classement est réalisé informatiquement avec tous les résultats des compétitions officielles.

216 523 classés : 58 412 dames et 158 111 messieurs.

Classement 1985

Création de l'échelon 30/4.

160 126 classés : 41 912 dames et 118 214 messieurs.

Classement 1984

Le calcul du classement de 4ème série est réalisé pour la première fois avec la nouvelle méthode de calcul.

Ce calcul est fait sur la base du volontariat et des retours des cartons verts. Le principe : valorisation pour chaque compétiteur de toutes ses victoires au vu du classement au jour de la rencontre de l'adversaire rencontré, les défaites ne sont pas comptabilisées.

Création de l'échelon à 30/3 et rajout des échelons 5/6, 3/6 et 1/6.

132 388 classés : 34 246 dames et 98 142 messieurs.

Ce classement comprend les échelons suivants : 30/3,30/2 ,30/1, 30, 15/5, 15/4, 15/3, 15/2, 15/1, 15, 5/6, 4/6, 3/6, 2/6, 1/6, 0, -2/6, -4/6, -15, -30 et 1ère série.

Classement 1982

Création de l'échelon -30.

Le classement de l'échelon 30/2 est établi de deux manières : informatiquement et sur proposition des ligues.

68360 classés : 17 155 dames et 51 205 messieurs.

Classement 1980

Calcul informatique de l'échelon 30/1.

Création de l'échelon 30/2 sur proposition des ligues en fonction d'un quota attribué pour chacune d'entre elles par la Commission Fédérale de Classement.

44 682 classés : 10 794 dames et 33 888 messieurs.

Classement 1979

Le calcul du classement de l'échelon 30/1 est établi manuellement.

25 313 classés : 6117 dames et 19 196 messieurs.

Classement 1978

Généralisation de l'échelon 30/1 dans toutes les ligues. Publication nationale de cet échelon.

21 742 classés : 5160 dames et 16 582 messieurs.

Ce classement comprend les échelons suivants : 30/1, 30, 15/5, 15/4, 15/3, 15/2, 15/1, 15, 4/6, 2/6, 0, -2/6, -4/6, -15 et 1ère série.

Classement 1976

Une note explicative est rédigée sur le principe du classement informatisé, principe qui ne subira que peu de modifications jusqu'au classement 1997.

10 809 classés : 2270 dames et 8539 messieurs.

Création de l'échelon 30/1 dans quelques ligues.

Ce classement comprend les échelons suivants : 30, 15/5, 15/4, 15/3, 15/2, 15/1, 15, 4/6, 2/6, 0, -2/6, -4/6, -15 et 1ère série.

Classement 1975

Augmentation très sensible du nombre de classés pour prendre en compte l'augmentation de la masse des pratiquants.

7609 classés : 1601 dames et 6008 messieurs

Ce classement comprend les échelons suivants : 30, 15/5, 15/4, 15/3, 15/2, 15/1, 15, 4/6, 2/6, 0, -2/6, -4/6, -15 et 1ère série.

Classement 1974

Amélioration du calcul établi par l'ordinateur et mise au point de la 1ère série.

5429 classés : 912 dames et 4517 messieurs

Ajout en 3ème série des échelons impairs : 15/5, 15/3, 15/1.

Ce classement comprend les échelons suivants : 30, 15/5, 15/4, 15/3, 15/2, 15/1, 15, 4/6, 2/6, 0, -2/6, -4/6, -15 et 1ère série.

Classement 1973

C'est l'année du premier calcul de classement informatisé.

4432 classés : 818 dames et 3614 messieurs

Le rectificatif cette année-là a été important compte tenu de la sévérité de ce classement.

Echelons modifiés : suppression de -3/6, ajout de -2/6 et de -4/6.

Ce classement comprend les échelons suivants : 30, 15/4, 15/2, 15, 4/6, 2/6, 0, -2/6, -4/6, -15 et 1re

série.

Classement 1972

Jusqu'en 1972, les joueurs devaient adresser leurs résultats manuellement, en envoyant une feuille de résultats à la ligue dont ils dépendaient, pas d'Internet à l'époque !

En 1972, il y avait 5114 joueurs et joueuses classés, 1065 joueuses et 4049 messieurs.

Le classement comporte alors 9 classements et la première série.

Les classements étaient les suivants : 30, 15/4, 15/2, 15, 4/6, 2/6, 0, -3/6 et -15.

Source : Alain Couronne, Président de la Commission Fédérale de Classement de 1993 à 2013, Jean-Claude Damiens, Président depuis 2013

Idées cadeaux tennis pour noêl