Nouvelles raquettes de tennis Head Speed Graphene 360+

La position d'attente en fond de court au tennis

La position d'attente correspond à l'attitude que l'on adopte en attendant la balle adverse.

Elle doit être dynamique pour permettre de réagir le plus rapidement possible et elle doit être correctement rythmée avec la balle adverse.

Elle est légèrement différente en fond de court lors d'un échange et au retour de service.

Bien attendre la balle au tennis en vidéo - jamais sur les talons !

Le haut du corps

Pour bien attendre la balle en fond de court au tennis, tenez la raquette avec les 2 mains (une sur le manche, l'autre au niveau du cœur de la raquette) avec la tête de raquette au dessus du niveau des mains.

Un défaut fréquent chez les débutants au tennis est de tenir la raquette avec une seule main en attendant la balle, en laissant pendre la raquette le long du corps.

On tient la raquette avec les 2 mains d'une part pour soulager le bras qui tient la raquette, d'autre part parce que c'est la main libre qui fait tourner le manche dans l'autre main pour changer de prise de raquette avant chaque coup.

Le bas du corps, saut d'allègement et double appui

Au niveau des jambes, ayez les appuis espacés davantage que la largeur des épaules, légèrement fléchis, d'autant plus que vous avez besoin de réagir très rapidement sur la balle suivante.

L'objectif est d'être dans une attitude qui permette de réagir rapidement lorsque la balle adverse va arriver, il faut donc être dynamique !

Il ne faut donc pas rester immobile sur les talons en attendant la balle, ce qui est le défaut de beaucoup de joueurs.

Il est conseillé, en attendant que l'adversaire frappe la balle, de sautiller sur les avant pieds soit d'une jambe sur l'autre, soit sur les 2 jambes (double appui).

Juste avant que l'adversaire frappe dans la balle, il faut faire un "saut d'allègement", un léger saut qui va nous permettre en quelque sorte de rebondir en direction de la frappe adverse à la réception.

On se récupère de ce petit saut sur les avant-pieds, juste après la frappe adverse, c'est le double appui.

La réception se fait juste après la frappe adverse car c'est le moment où on est en mesure de déterminer la direction du coup adverse.

Le but est donc enchaîner rapidement réception sur les avant-pieds / démarrage dans la direction de la balle adverse.

Si on rythme mal ce mouvement, que l'on retombe trop tôt ou trop tard sur les avant-pieds, on aura la sensation de ne pas être prêt au bon moment pour démarrer vers la balle adverse.

Au début, cela peut ne pas sembler naturel mais on doit rapidement sentir que cette attitude dynamique permet de réagir plus rapidement qu'en attendant immobile sur les talons.

C'est à force d'entraîinement et de concentration sur la sensation d'être prêt au bon moment que l'on parvient à rythmer de mieux en mieux le double appui.

En regardant jouer des bons joueurs, observez leur jeu de jambes et la façon dont ils font rapidement un saut d'allègement juste avant la frappe adverse.

Double appui orienté

Quand la vitesse de jeu augmente, les bons joueurs utilisent un double appui orienté.

Dans ce cas-là on ne se récupère pas sur les deux jambes en même temps face au filet, mais on se récupère sur une seule jambe, orientée dans la direction de la course.

C'est une solution qui permet de "fusionner" la réception après le saut d'allègement et le démarrage vers la balle, ce qui permet de gagner du temps.

Regardez par exemple à 1'10 sur la vidéo suivante comment Novak Djokovic reprend appui uniquement sur la jambe droite pour pousser tout de suite vers la gauche pour le déplacement suivant.