Raquettes de tennis en promotion

Le classement et le mental au tennis

Le classement que l'on a au tennis est souvent une source de stress qui nuit à la progression.

Il peut devenir une obsession et constituer l'unique source de motivation pour jouer au tennis, au détriment du plaisir de tenter de nouvelles choses pour faire évoluer son jeu et progresser.

Quelle attitude mentale adopter par rapport au classement que l'on a au tennis pour se libérer du stress et jouer de manière relâchée ?

Sur cette page, je vous donne des conseils pour avoir une approche de votre classement au tennis qui ne soit pas une source de stress et qui ne vous gâche pas le plaisir de jouer !

Les peurs liées au classement

Le problème essentiel qui peut être lié à votre classement au tennis est de lui donner trop d'importance et d'en faire votre seul objectif.

Le fait de trop jouer en pensant à son classement va être une source de stress, comme le fait de jouer en pensant trop à la victoire et à la défaite.

Avoir un classement ou gagner un match sont des objectifs qu'on ne contrôle pas ; on n'est jamais certain à 100% de pouvoir atteindre ces objectifs ce qui génère du stress, de la peur, et de la retenue en match.

A partir du moment où on joue avec la peur de faire la faute et la peur de perdre, c'est le début de la fin ; plus de plaisir, plus de prise de risque, plus de progrès.

Pourquoi tant de stress sur le classement ?

Pourquoi est-ce que l'on donne tant d'importance au classement ?

Parce que l'on s'identifie trop à notre classement ; on considère que notre classement représente notre valeur, au tennis mais aussi en tant que personne.

Si on est content de notre classement, on considère qu'on a de la valeur, qu'on peut être respecté par les autres, qu'on mérite d'être accepté par les autres d'une certaine façon.

Si on n'est pas satisfait de notre classement, on peut en avoir honte, se sentir inférieur, un peu nul, se dévaloriser, avoir une mauvaise image de soi.

Le fait d'être satisfait ou pas de notre classement est subjectif ; il n'y a pas de classement précis à partir duquel on peut dire que quelqu'un joue bien et chacun se fait une idée de ce classement imaginaire, qui peut d'ailleurs changer dans le temps.

Il peut suffire qu'on ait atteint un classement pour finalement le considérer comme insuffisant.

On tombe dans le piège d'utiliser uniquement notre classement pour nous évaluer.

L'éducation que l'on a reçue peut nous inciter à fonctionner de cette manière et la société dans laquelle on vit ne nous aide pas non plus car elle véhicule beaucoup d'images simplistes de la réussite.

Nous sommes conditionnés pour nous valoriser par notre classement mais il faut sortir de ce mode de fonctionnement :

  • ne voyez pas votre classement comme un moyen de vous valoriser,
  • soyez fier de vos efforts, de vos progrès, de faire de votre mieux,
  • acceptez-vous tel que vous êtes, indépendamment de votre classement,
  • considérez-que vous n'avez rien à prouver, ni à vous ni à personne, pour mériter de la reconnaissance ou vous faire accepter,
  • le classement est juste un repère qui ne reflète en aucun cas votre valeur en tant que personne.

C'est important d'en prendre conscience quand on utilise ses performances au tennis pour se valoriser, pour combler un manque d'estime de soi.

Il y a une différence énorme en termes de stress entre un joueur qui attend qu'un match le rassure sur sa valeur personnelle et un joueur qui vient en match pour le plaisir de faire de son mieux, pour le plaisir de jouer au tennis, et qui n'est pas dans l'angoisse que le match lui donne l'impression qu'il n'a pas de valeur.

Concentrez-vous sur les moyens et pas uniquement sur le but à atteindre

C'est normal de vouloir se fixer des objectifs, parfois en terme de classement, mais il est essentiel de se concentrer sur les moyens d'atteindre cet objectif et non pas sur cet objectif lui-même.

Qu'est-ce que cela signifie ?

Se concentrer sur les moyens veut dire :

  • bien s'entraîner physiquement,
  • bien s'entraîner au tennis, en étant à fond dans les séances, et pas à 50%,
  • travailler ses points forts et ses points faibles,
  • prendre conscience de ses faiblesses mentales et chercher à les corriger,
  • se donner à 100% en match, en restant modeste,
  • jouer pour le plaisir du jeu, en étant créatif,
  • jouer point par point sans penser aux fautes passées et sans se faire des films sur la suite du match.

C'est en faisant tout cela que l'objectif final peut être atteint, sans vraiment y penser.

C'est un peu comme si vous deviez marcher au dessus du vide sur une poutre de 10 cm de large.

Si vous ne faites que penser au fait qu'il faut arriver au bout sans tomber, ce n'est pas le meilleur moyen.

L'idéal serait de se concentrer uniquement sur chaque pas qu'il y a à faire, et de ne penser à rien d'autre.

En faisant cela le mieux possible, en y mettant toute votre concentration, vous arriverez au bout de la poutre sans même vous en rendre compte.

C'est le même principe pour un match de tennis : il faut se concentrer sur chaque frappe de balle, sur chaque point, et on verra le résultat à la fin.

Le plus important est de jouer sans peur.

Un peu de stress en début de match et à des moments importants, c'est normal.

Être paralysé 90% du match par peur de faire la faute, de perdre, de descendre en classement, ce n'est pas normal, ça veut dire que la peur a pris beaucoup trop de place.

En plus des objectifs en terme de classement, fixez-vous des objectifs en terme de niveau de jeu, d'attitude, et privilégiez ces objectifs.