Accueil / Le mental au tennis / Le dialogue avec soi-même au tennis

Le dialogue interne au tennis

Pendant un match de tennis en simple on est seul sur le terrain, du coup on parle à qui ? A soi-même !

On peut même le faire en double d'ailleurs.

Ce dialogue interne peut vite s'orienter vers des phrases négatives si le match tourne mal et certains se parlent même de façon négative s'ils gagnent.

Des études montrent clairement l'impact d'un langage interne positif sur les performances.

Un dialogue interne positif est essentiel pour garder sa concentration, rester confiant et continuer d'aller de l'avant pendant un match de tennis.

Dans cet article, je vous donne mes conseils pour apprendre à bien vous parler quand vous jouez au tennis !

Conseils en vidéo pour votre dialogue interne au tennis

L'impact du dialogue interne sur le mental au tennis

Quand on joue tennis, en match ou à l'entraînement, on passe beaucoup de temps à ne pas jouer, entre les points et aux changements de côté.

Que fait-on pendant qu'on ne joue pas ?

On pense, on cogite, on se parle intérieurement ou même à vive voix !

La qualité des pensées et du dialogue interne qu'on a avec soi-même est essentielle car elle a un impact sur nos émotions.

Très souvent le dialogue interne est négatif et critique envers soi-même.

Voici quelques exemples de pensées/phrases négatives que avez sûrement déjà entendues ou prononcées vous-même :

  •     je suis nul !
  •     je n'y arriverai jamais !
  •     avant un match/avant de tenter quelque chose : ça sert à rien d'essayer, c'est toujours pareil !
  •     après un échec : et voilà, c'est toujours pareil !
  •     j'ai un service pourri !
  •     c'est pas possible de rater des balles aussi faciles !
  •     j'ai pas le droit de rater ça !
  •     j'en ai marre de ce sport !
  •     etc.

Se dire ce genre de phrases risque de mettre en place un cercle vicieux de ce type :

  • je rate quelque chose,
  • je me juge de façon négative,
  • me parler négativement me décourage et me prend mon énergie,
  • je ne fais plus les efforts nécessaires pour réussir,
  • je rate à nouveau,
  • je me dis "et voilà, ça confirme ce que je me disais, je suis nul",

Parlez-vous de façon positive et vous améliorerez vos performances.

Parlez-vous de façon négative et vous ferez baisser votre estime de soi ainsi que la qualité de vos performances.

C'est ce qui est démontré par des études scientifiques.

C'est d'autant plus vrai chez les jeunes joueurs qui ont plus de difficultés à bien gérer les situations d'échec et de frustration.

Bannissez tout langage interne négatif !

Que ce soit en match ou à l'entraînement, et même dans vie de tous les jours, prenez l'habitude de bannir ce genre de phrases ainsi que tous les jugements négatifs que vous avez envie d'avoir à votre sujet (et même envers les autres si possible).

Si vous passez votre temps à vous critiquer en match, vous ne jouez pas contre un adversaire mais contre deux adversaires, votre adversaire et vous-même !

Remplacer un dialogue interne négatif par un dialogue interne positif demande de l'entraînement et peut prendre du temps, tout comme des progrès techniques ou physiques.

Soyez patient et assidu.

Dialogue interne après un point

Voici des phrases positives et des réactions que vous pouvez utiliser pour remplacer les formulations négatives que vous avez habituellement juste après un point.

Les phrases que vous pouvez vous dire peuvent varier en fonction des 4 contextes suivants :

Après un point gagné où vous avez bien joué

  • C'est bien !
  • Allez ! Come on ! Vamos ! (il y en a pour tous les goûts),
  • Comme ça !

Après un point gagné ou vous avez mal joué

  • j'ai joué moyen mais c'est pas grave j'ai gagné le point, je ferai mieux la prochaine fois

Après un point perdu où vous avez bien joué

  • c'est pas grave, c'était bien joué, j'ai rien à me reprocher, ça va finir par payer

Après un point perdu où vous avez mal joué/raté une balle facile

  • souriez ! Djokovic le fait souvent.
  • c'est pas grave,
  • ça fait partie du tennis de rater des balles faciles,
  • ça arrive à tous les joueurs,
  • je reste concentré, je vais pas me déconcentrer pour ça,
  • calme, calme
  • si vous avez perdu le point en faisant un choix tactique qui n'est pas super (grosse prise de risque), prenez-en conscience et dites-vous que vous allez éviter ce choix tactique par la suite, terminez par un "Allez" positif.

Évitez absolument les phrases tournées de façon négative, même si leur idée est positive, par exemple :

  • je ne vais pas faire de fautes,
  • je ne vais pas perdre,
  • je ne vais pas m'énerver.

C'est important d'utiliser ces phrases après des points gagnés mais aussi après des points perdus, peu importe le type de faute.

Ces phrases doivent vous êtes personnelles, il ne suffit pas de les prononcer, vous devez vraiment y croire quand vous les dites !

Dialogue interne pour se motiver et se donner des intentions positives

Vous devez également utiliser un dialogue interne positif indépendamment de la perte ou du gain d'un point.

Un dialogue interne positif peut vous aider à vous motiver ou à vous focaliser rapidement sur votre tactique.

Dites-vous des phrases très courtes, très simples, voici des exemples :

  • Allez !
  • hauteur ! (pour penser à jouer long)
  • agressif ! (pour se forcer à ne pas être passif)
  • haut et long sur le revers ! (pour se focaliser sur un point tactique)
  • bien relâché (pour se focaliser sur son relâchement),
  • rapide ! (pour se dynamiser et rechercher un jeu de jambes plus rapide),
  • calme (dans des moments un peu tendus), à faire suivre des grandes respirations,
  • etc.

L'énervement positif

Un petit mot sur le fait de s'énerver.

Ce n'est pas interdit de s'énerver un peu et parfois ça peut même faire du bien pour lâcher la pression et évacuer de la tension.

Certains tempéraments en ont parfois besoin.

Mais il y a des façons de s'énerver positives et négatives ; on peut dire "j'en ai marre" d'une façon vraiment négative, en baissant les bras et en se décourageant, dans ce cas le point suivant sera joué avec un manque d'engagement.

On peut aussi crier "J'en ai marre" mais avec un état d'esprit qui ressemble à "J'en ai marre, maintenant je vais me bouger, allez !!".

Si vous vous énervez, ça doit entraîner un gain d'énergie et non une perte d'énergie pour le point suivant, tout est là.

Promo raquettes tennis Yonex VCore Pro