Boutique Roland Garros 2024

Comment gérer la frustration d'un enfant de 11 ans au tennis

Question posée le 13/04/2016

Mon fils, 11 ans, va de mal en pis de ce coté là...il n'accepte pas l'échec, à tel point qu'il en a insulté son père dimanche après avoir perdu contre un beaucoup mieux classé...quoi faire ? pour moi, il ne prend plus de plaisir même pendant ses entrainements, il ne voit que "la gagne"....

Réponse de Team-Tennis.fr

Bonjour,

Sans le connaître, je ne peux pas donner de conseils précis mais il est certain qu'il n'est pas dans un bon état d'esprit.

Que faire ? Déjà s'il insulte son père, il faut remettre les choses à leur place et ne pas accepter ce comportement.

On n'insulte pas son père à 11 ans, quelle que soit la raison.

A t-il ce manque de respect envers vous hors du court ?

Comment cet état d'esprit lui est-il venu ?

Est-il poussé par ses entraîneurs ou pas son père dans ce sens ? Quelles sont les attentes de son père en ce qui concerne les résultats au tennis de son fils ?

Répondre à ces questions me mettra déjà un peu sur la voie.

D'ici là, il faut lui expliquer calmement mais fermement les choses afin de rétablir le respect qu'il doit à ses parents.

Il faut en effet aussi qu'il parvienne à jouer pour le plaisir et pas uniquement pour gagner.

C'est normal de vouloir gagner mais c'est le plaisir du jeu qui doit prédominer avant tout.

Faire une petite pause et arrêter de jouer pendant un petit moment, au moins en compétition, peut aussi lui faire du bien et l'aider à prendre un peu de distance.

Message envoyé le 13/04/2016

Je vais tacher de répondre à vos questions :) :

Concernant l'insulte envers son père : c'était à la fin du match, mon conjoint discutait avec le papa du garçon contre lequel il a joué, et apparemment, çà n'a pas plus à Ethan (mon fils) qui a fini par lâcher" "rho ta gueule putain"...la réaction de mon conjoint ne s'est pas fait attendre puisqu'il l'a décollé de sa chaise et l'a collé contre le mur, en lui passant un bon savon et lui disant qu'il serait puni d'une manière ou d'une autre... - punition (entre autre mais celle là, l'a particulièrement touchée) : il devait jouer le lendemain (toujours pendant le tournoi de son club), on lui a fait déclarer forfait...

"A t-il ce manque de respect envers vous hors du court ?" : Non pas du tout et Heureusement pour lui !

"Comment cet état d'esprit lui est-il venu ?" : Ethan a toujours été "mauvais perdant" mais depuis quelques mois, il n'accepte plus du tout de perdre même aux entrainements (3 par semaine), quand ils font des matchs entre eux, on voit qu'il ne prend aucun plaisir, qu'il veut gagner à tout prix...alors certes il ne manque pas de respect envers ses copains ou ses coachs, ni nous (enfin jusqu'à dimanche), mais il va se braquer et faire la tête pendant 1h au moins...et çà, çà vaut maintenant, même quand on joue avec lui à des jeux de société ou autres...j'avoue être désemparée...

"Est-il poussé par ses entraîneurs ou pas son père dans ce sens ?" : non pas du tout, j'étais présente aussi lors de son match de dimanche, je suis juste sortie au bout du 1er set car il rattrapait l'attitude que je ne supporte pas à savoir, les bras ballants, toujours entrain de souffler, jouer n'importe comment, ne pas prendre le temps de s'asseoir entre deux...

"Quelles sont les attentes de son père en ce qui concerne les résultats au tennis de son fils ?" : aucune attente particulière, si ce n'est prendre du plaisir ! on lui dit et redit que c'est un jeu, qu'en attrapant ce type d'attitude çà ne l'aide pas, bien au contraire.

Pour en revenir encore au match de dimanche, il avait quand meme passé 4 tours, il est 30/3, il s'est retrouvé à jouer contre un 15/5...on lui a dit que dans tous les cas, il pouvait être fier de lui car il a eu un beau parcours et que même s'il perdait, ce n'était pas grave car il avait bien réussi ses autres matchs...et que c'est en jouant contre des plus forts, qu'on apprend (il jouait en catégorie 13/14 ans).

Mon conjoint en a bien discuté avec ses entraineurs hier, qui étaient tous surpris qu'Ethan ait pu être comme çà...car il est très calme, obéit pendant les entrainements...mais je pense que c'est à eux aussi à certains moments de lui expliquer...parfois les enfants écoutent mieux quand ce ne sont pas leurs parents...

Ethan fait trois entrainements par semaine depuis le mois de septembre (6 h), il s'entraine avec un très bon groupe ou la plus part ont 13 voire 14 ans, donc mieux classés, mais ce n'est que du bénéf pour lui, il a eu du mal à le comprendre au début car il se mettait beaucoup de pression mais commence à l'assimiler maintenant car il a énormément progressé...

Quoi faire ? Merci de votre réponse initiale en tout cas :)

Réponse de Team-Tennis le 13/04/2016

Vos réponses me montrent que vous avez la bonne attitude avec votre fils : vous ne le poussez pas trop et vous le recadrez si son comportement ne convient pas (manque de respect envers vous ou l'adversaire).

Il peut tout à fait se mettre une sorte de pression tout seul, seulement parce qu'il a un désir fort de se prouver qu'il est bon dans ce qu'il fait.

Difficile de dire d'où cela provient, il a des frères ou des soeurs à qui il se compare ?

De toute manière, cela fera peut-être partie de son caractère et l'essentiel est de conserver l'attitude que vous avez.

Se rend-il compte quand il revient au calme que son attitude n'était pas bonne ?

Si oui, c'est un point de départ positif pour discuter calmement avec lui et l'amener à comprendre comment réagir au mieux.

Vous et ses entraîneurs peuvent avoir ce discours et comme vous le dites, ça passe parfois mieux avec d'autres personnes que les parents ou la famille.

Il y a plein de choses à lui dire :

- le tennis est un sport difficile car c'est un sport individuel,

- c'est aussi cet aspect du tennis qui est intéressant et enrichissant, le tennis peut être un moyen de progresser mentalement d'une manière qui sera utile dans tous les compartiments de la vie, pas seulement pour le tennis,

- cela peut se comprendre de vouloir gagner mais il faut qu'il comprenne que s'il perd, cela ne le remet pas en cause personnellement ; ce n'est pas parce qu'il perd qu'il est nul d'une façon générale.

- il faut qu'il trouve une vraie confiance en lui, qui ne dépende pas de ses victoires/défaites quelle que soit l'activité

- s'il veut être un vrai compétiteur, il faut qu'il comprenne qu'il faut apprendre à perdre, il faut savoir perdre. Cela ne veut pas dire que ça ne fait rien de perdre, toute personne qui s'engage dans la compétition veut gagner, mais il faut le faire en sachant qu'on peut très bien perdre, ça fait partie du jeu.

Il faut qu'il écoute les champions parler en conférence de presse après les défaites. Nadal qui perd au premier tour de Wimbledon, etc. Ce sont des exemples à suivre du point de vue de l'attitude et du mental.

Je pense que l'essentiel concerne la confiance en lui : il est frustré de perdre car pour lui avoir de la valeur en général est lié au fait de gagner.

Dans cette optique, on peut comprendre que c'est dur de perdre : s'il perd, c'est qu'il est "une personne nulle", c'est un peu ça.

Il faut parler de tout ça avec lui et qu'il le comprenne petit à petit.

Tenez-moi au courant si vous le souhaitez pour me dire si ces conseils vous aident et pour me dire comment les choses évoluent.

Message envoyé le 13/04/2016

Donc la réponse est oui à la question : se rend il compte que son attitude n'est pas la bonne une fois revenue au calme !

Mais il réitère malgré tout, jusqu'ici pas aussi violemment certes...

Il est vrai que comme tout sport individuel, s'il fait des erreurs il ne peut s'en prendre qu'à lui et ne peut pas rejeter la faute sur quelqu'un...j'imagine qu'à cet âge, c'est loin d'être simple mais le respect est une de nos priorités dans l'éducation, sinon ou va-t-on...

Ses entraîneurs nous ont dit que eux, sont passés par là aussi et qu'un jour ou l'autre ça passera mais qu'il ne faut pas que le tennis devienne une source de conflit, ça doit rester un plaisir....

Nous verrons l'évolution et je vous tiendrais bien sur au courant car vos réponses sont très pertinentes et rassurantes..ce n'est jamais simple de trouver la bonne solution quand on est parent et une aide extérieure est précieuse...

Une chose est certaine, si jamais il réitère, nous le ferons arrêter durant un temps...le sport est fait pour se fatiguer , se vider la tête, s'amuser, et surtout pas se créer de nouveau souci...c'est ma vision :)

Réponse de Team-Tennis le 13/04/2016

Ça peut en effet se calmer avec le temps, à voir.

J'ai des amis que je connais depuis cet âge et leur caractère n'a pas vraiment changé, ils restent nerveux sur le terrain, ça peut faire partie du tempérament.

Quand on en est conscient, c'est déjà bien pour progresser sur ce plan là.

On ne travaille quasiment pas le secteur du mental en club et c'est dommage quand on sait à quel point le tennis est un sport mental.

Il faut que votre fils comprenne que son exigence envers lui-même peut être une force pour progresser s'il arrive à bien la gérer, mais ça peut aussi se retourner contre lui comme c'est le cas quand il ne parvient à plus à la gérer.

Ça peut l'aider à être un bon joueur comme ça peut l'amener à arrêter le tennis par excès de frustration.

Beaucoup de jeunes arrêtent aussi le tennis à cause des difficultés à gérer la frustration liée à ce sport, ce qui est dommage.

Je partage votre vision du sport mais malheureusement ce n'est pas toujours aussi simple, surtout au tennis.

En tout cas, c'est bien sur cette conception qu'il faut se recentrer quand ça dérape, vous avez la bonne attitude.

Je suis content si je vous ai un peu rassurée, n'hésitez pas à me poser d'autres questions.

Message envoyé le 05/03/2018

Déjà presque 2 ans que je m'étais entretenue avec vous concernant mon fiston....

Depuis, il reste toujours très compétitif, perdre est toujours "" mais son mental a malgré tout bien évolué ! et je pense pour plusieurs choses :

D'une il a maintenant un peu plus de 13 ans, donc un peu plus "mature" concernant ses réactions ou ses pleurs qu'il pouvait avoir après un match

Ensuite, il rencontre finalement, très souvent, des adversaires qu'il a déjà rencontré, donc qu'il connait ou qu'il a rencontré dans le cadre de tournois de Badminton avec le collège (on s'est vite rendu compte que beaucoup d'enfants pratiquant le tennis, pratiquent également le Bad dans le cadre du collège) . On retrouve, ce qui est logique, quasi tout le temps les mêmes "têtes" lors des tournois, ce qui est intéressant pour lui car il suit beaucoup l'évolution de ses adversaires via la FFT et çà le motive à faire de mieux en mieux pour arriver à "battre" ceux contre qui il a eu des difficultés ou des défaites...Il se rend compte que ce n'est pas parce qu'il a perdu une fois , qu'il ne pourra pas gagner la prochaine fois contre le même adversaire, et c'est ce qui se passe actuellement...

Il prend progressivement confiance en lui , il a des matchs dit "de référence" , ou, par exemple,  en perdant 6-3 le premier set, en perdant 5-1 le deuxième set, il a réussi à inverser la "vapeur" en changeant de jeu, en restant calme pour finir par gagner le match...donc il sait que rien n'est perdu, qu'il doit simplement s'adapter....

Bon certes, il s'énerve toujours pendant ou après le match s'il perd, du moins, quand il sait qu'il a mal joué. Quand il a fait son possible, même s'il perd le match, il finit avec le sourire car, comme il dit "j'ai tout donné, je ne pouvais rien faire".

Je dirais que finalement, en deux ans, il est devenu plus positif ! Espérons que cela dure !