Team-tennis.fr
Collection Nike Tennis Paris

Êtes-vous prêt mentalement pour faire un tournoi de tennis ?

Ces quelques questions peuvent vous aider à savoir si vous êtes dans le bon état d'esprit pour aborder un match de tennis en compétition.

L'idéal est de répondre OUI à la plupart des questions !

Pour avoir un bon mental en compétition, il faut en même temps être combatif et accepter les frustrations de différentes natures qui font partie du tennis.

Si vous pensez à d'autres éléments importants, n'hésitez pas à poster un commentaire en bas de page.

Êtes-vous prêt à supporter la frustration de ne pas être au meilleur de votre forme ?

Avant un match de tennis, on ne sait jamais si on va bien jouer, même si on s'entraine régulièrement.

De nombreux facteurs peuvent faire que l'on ne joue pas à notre meilleur niveau lors d'un match :

  • notre état de stress au moment du match,
  • le style de jeu de l'adversaire,
  • notre état physique : même une légère fatigue peut modifier notre façon de jouer, en nous rendant moins dynamique, moins précis dans le placement et dans la technique gestuelle,
  • l'environnement en général : la météo, le public, ...
  • notre état de concentration : il suffit de peu de choses pour que nos pensées se dispersent et ne soient plus concentrées uniquement sur le match.

Il faut donc être prêt à simplement faire de notre mieux compte tenu de notre forme du jour, même si on joue mal.

Il faut aussi tenir compte du fait que notre niveau de jeu peut varier au cours d'un match : on peut démarrer en jouant mal et finir par se régler au fil du match.

Êtes-vous prêt à garder votre calme face à un adversaire qui a un mauvais esprit ?

La compétition sportive révèle parfois les mauvais côtés de la personnalité des gens et il faut être prêt à rencontrer de temps en temps des joueurs qui feront preuve de mauvais esprit (râleurs, tricheurs, mauvais perdants, ...).

Il faut être prêt à réagir calmement face à ces joueurs, sans se laisser déstabiliser.

Ces comportements négatifs sont souvent l'expression du stress de ces joueurs, qui refusent la défaite et sont prêts à tout pour gagner.

Êtes-vous prêt à garder votre calme face à un adversaire qui a un style de jeu qui vous exaspère ?

Impossible de faire un tournoi si vous n'envisagez pas de jouer contre quelqu'un qui adoptera un jeu que vous n'aimez pas.

Si vous n'êtes pas prêt à jouer contre quelqu'un qui ne fait que des ronds (des grandes balles hautes sans puissance), qui monte tout le temps à la volée, qui ne fait que des amorties, etc., alors mieux vaut ne pas faire de tournoi.

Au tennis, il n'y a pas de jeu meilleur qu'un autre et il n'y a pas d'anti-jeu.

Le terme d'anti-jeu au tennis est utilisé par des joueurs qui ne parviennent pas à trouver les solutions pour contrer un style de jeu qui les agace.

Êtes-vous prêt à jouer avec des conditions météorologiques difficiles ?

Au tennis, il faut souvent s'adapter aux conditions météorologiques, surtout au soleil et au vent car quand il pleut, on joue en général en salle.

Le pire est sans doute le vent, qui entrave souvent la qualité de jeu en rendant les placements des joueurs par rapport à la balle beaucoup plus difficiles.

Il faut donc être prêt à faire face à ces conditions de jeu parfois difficiles, en acceptant de jouer peut-être un moins bien à cause de cela et en se disant que le même problème se pose pour l'adversaire.

Êtes-vous prêt à jouer en faisant abstraction d'un environnement qui vous agace ?

Au tennis, on joue rarement en étant totalement isolés; il y a souvent un peu de public, même dans les matches de petit niveau. Quelques personnes peuvent suffire à nous déconcentrer, par leurs commentaires à l'extérieur du court ou par le bruit qu'elles font.

Cela fait partie du jeu et il faut être prêt à réagir sans s'énerver :

  • dans le cas de personnes qui font des commentaires ou qui vous déconcentrent, volontairement ou pas, demandez leur calmement de faire moins de bruit et si cela ne suffit pas, il y a en général un juge arbitre de la compétition à qui vous pouvez demander d'intervenir,
  • s'il y a un bruit environnant auquel vous ne pouvez rien (des chiens qui aboient, une fête, un marché,..), dites-vous que c'est la même chose pour l'adversaire et efforcez-vous de vous concentrer sur votre jeu et sur le match.

Êtes-vous prêt à accepter de perdre contre quelqu'un qui est moins bien classé que vous ?

La défaite fait partie de la compétition au tennis, et pas toujours contre des joueurs mieux classés.

En compétition, on a parfois tendance à donner trop d'importance aux classements des adversaires que l'on rencontre : si on joue contre quelqu'un de moins bien classé, on se dit qu'on ne doit pas perdre et si on joue contre quelqu'un de mieux classé, on se dit qu'on a tout à gagner et rien à perdre.

Il faut essayer d'aborder chaque match sans se mettre trop de pression par rapport au classement de l'adversaire : le classement reflète rarement exactement le niveau du joueur, qui sera peut-être mieux ou moins bien classé à la fin de la saison, ou qui joue mieux que son classement parcequ'il fait peu de tournois.

On entend parfois certains joueurs dire "j'ai perdu contre quelqu'un qui était moins fort que moi".

Il faut admettre qu'au tennis il n'y a pas que la technique qui entre en jeu mais aussi la tactique et sur un match, on peut perdre face à un joueur que l'on juge limité techniquement mais qui a su utilisé nos faiblesses du jour et les armes qu'il avait en sa possession pour gagner.

Que faire si on n'est pas prêt ?

Si vous vous sentez prêt, parfait ! Mais dans le cas contraire, que faire ?

Éviter les compétitions

D'abord la solution de facilité : décider de ne pas s'inscrire en tournoi.

Le problème, c'est que cela peut revenir à une fuite, à un évitement d'une situation stressante, ce qui nous fait à la fois du bien et du mal.

Du bien parce qu'on évite le stress, du mal parce qu'on ne se confronte pas aux situations qui pourraient nous faire évoluer.

Si ça se limitait au tennis, ce ne serait pas trop gênant, mais si on a cette réaction au tennis, on risque de l'avoir dans d'autres circonstances.

Aller en compétition quand même

C'est bien d'aller en compétition malgré un état d'esprit qui n'est pas optimal mais ça augmente les chances de manquer de plaisir, de se frustrer, de s'énerver et finalement de se décourager.

Changer des choses

L'idéal pour moi est tout d'abord de prendre conscience que l'on n'est pas dans l'état mental optimal pour aller en compétition, de considérer qu'il est possible de changer cet état mental, puis des mettre des choses en place pour établir un état d'esprit plus positif.

Cela revient déjà à faire de la préparation mentale.

Je ne peux pas développer dans cet article tout ce qu'il est possible de faire pour se mettre dans le meilleur état d'esprit en compétition mais j'aborde déjà certains aspects dans la rubrique "Mental" du site team-tennis.fr et je continuerai à le faire, ainsi que dans les vidéos de ma chaîne.

J'accompagne des joueurs pour les aider à aborder la compétition le mieux possible, les informations sont ici, n'hésitez-pas à me contacter : coaching en visio.