Team-tennis.fr
Soldes raquettes tennis Head

Les 4 étapes de l'apprentissage technique du tennis

L'apprentissage de la technique du tennis se fait en 4 étapes, qui ne sont pas spécifiques au tennis, mais concernent tous les domaines qui demandent d'acquérir une technique gestuelle.

Il est utile de connaître ces étapes pour savoir où on se situe et pour savoir comment passer à l'étape suivante.

L'idée est d'optimiser sa progression et de ne pas rester bloqué à l'une de ces étapes.

Etape 1 - L'incompétence inconsciente

À cette étape, on n'est pas conscient de ce que l'on fait bien ou pas bien.

Caractéristiques de cette phase :

  • On n'a pas encore commencé à jouer et on se dit que ça ne doit pas être très compliqué,
  • on a débuté et on est incapable de savoir si ce que l'on fait est bien ou pas,
  • on croit que ce que l'on fait est super alors que c'est parfois juste un coup de chance,
  • on peut avoir une certaine régularité, mais sans avoir conscience que la technique  que l'on utilise va limiter l'évolution de notre jeu,
  • on ne peut pas bien situer notre niveau de jeu, car on n'a pas de repères,
  • on peut aussi avoir un bon niveau de jeu, mais ne pas avoir conscience de certains défauts,
  • rien n'est impossible, mais plus on passe de temps dans cette phase, plus on risque d'ancrer des défauts qui seront difficiles à modifier par la suite,
  • l'aspect mental a une influence : trop se valoriser et être fier de ses résultats peut gêner pour prendre conscience de nos défauts et de la marge de progression que l'on a encore.
    En ce, trop féliciter les enfants (ou les adultes) de façon exagérée, en leur disant que ce qu'ils font est bien alors que ce n'est pas vraiment le cas, peut les amener à avoir une vision fausse du tennis et de leur niveau de jeu.
    Il faut bien sûr encourager, féliciter pour l'attitude et les efforts plus que pour les résultats, mais en même temps amener à être conscient des progrès qu'il reste à faire.

Pour passer à l'étape suivante, mon conseil est surtout d'apprendre la technique du tennis pour être conscient des défauts et des progrès qu'il est encore possible d'accomplir :

  • En prenant des leçons avec un moniteur de tennis diplômé,
  • en lisant des livres sur la technique du tennis,
  • en regardant des vidéos de leçons de tennis,
  • en regardant jouer des bons joueurs, pour voir ce qu'il est possible de faire avec un bon niveau et pour s'imprégner de leur technique.

Etape 2 - L'incompétence consciente

À cette étape, on a pris conscience de ce que l'on fait bien ou pas, on sait quels sont nos défauts, mais on ne parvient pas encore à les corriger.

  • On commence à savoir ce qui est juste techniquement,
  • on devient conscient de nos défauts,
  • on mesure mieux les progrès que l'on peut encore accomplir,
  • on ne parvient pas encore à corriger nos défauts,
  • on cherche les bonnes sensations, 
  • on cherche à s'approprier les bases de la technique gestuelle,
  • la concentration sur la technique est nécessaire,
  • on sait ce qu'il faut faire en théorie, mais on n'arrive pas encore à le faire correctement en pratique,
  • par exemple, on a appris qu'au service, il fallait utiliser la prise marteau, on sait qu'il faut le faire, mais on ne parvient pas encore à bien le faire,

La prise de conscience associée à cette phase peut être un moment désagréable pour certains joueurs qui peuvent être déçus d'eux-mêmes et un peu découragés.

On peut voir les choses sous un autre angle et se dire que c'est intéressant et motivant d'avoir plein de choses à apprendre et à découvrir.

Pour passer à la phase suivante :

  • rester motivé et curieux d'apprendre,
  • continuer à apprendre les fondamentaux techniques, à s'inspirer des bons joueurs,
  • chercher à jouer en ayant à la fois de bonnes sensations et en respectant les fondamentaux techniques,
  • être patient,
  • se mettre dans des situations dont la difficulté favorise l'apprentissage :
    • vitesse de balle appropriée à votre niveau,
    • trajectoires appropriées à votre niveau,
    • déplacements appropriés, qui vous laissent le temps de chercher les bonnes sensations.
  • Répéter les gestes, pour trouver et ancrer des sensations.

Être conscient des erreurs que l'on commet et connaître la théorie de la technique ne suffit pas pour progresser ; ce processus demande de la patience et la répétition des gestes avec de la concentration et de l'application.

On a beau savoir ce qui ne va dans notre technique, notre corps a besoin de temps pour assimiler et ancrer la bonne technique et pour l'automatiser, la patience est donc incontournable !

Etape 3 - La compétence consciente

À ce stade :

  • On a trouvé des sensations satisfaisantes qui respectent les fondamentaux de la technique,
  • on est capable de répéter un geste qui fonctionne, mais pour cela il faut toute notre concentration,
  • on doit donc encore penser à la technique en jouant,
  • si on ne pense plus à ce que l'on fait, les défauts précédents réapparaissent,
  • il peut toujours y avoir des défauts techniques, même si on se concentre bien sur ce qu'on doit faire.

Pour passer à l'étape suivante :

  • Puisqu'on a besoin de penser à ce que l'on fait, il faut donc que la balle n'aille pas trop vite, cela dépend aussi de notre niveau de jeu,
  • Se mettre dans des situations de difficulté croissante (on commence très facile et on complexifie progressivement).
    Si on veut mettre en place de nouvelles choses et que la balle va trop vite, on ne pourra pas le faire et on risque de risquer bloqué.
    C'est un peu comme si pour apprendre à conduire on allait directement sur l'autoroute...
  • Il faut procéder à beaucoup de répétitions, pour ancrer les gestes.
  • Pour certains, travailler l'aspect mental : la relaxation, le lâcher prise. 
    Les crispations au niveau mental se répercuteront sur la technique qui sera trop rigide, trop contrôlée et pas assez instinctive.
  • Il faut éviter de changer ses gestes, ce qui peut gêner pour prendre une habitude qui deviendra automatique.
  • Faire la transition le plus vite possible vers des situations où on ne pense plus à la technique (viser des cibles, essayer de produire une trajectoire visualisée mentalement), les enfants le font bien,  car ils sont focalisés sur le jeu, mais c'est souvent plus compliqué pour les adultes qui sont davantage dans la réflexion et l'analyse.
  • Ne pas faire une obsession de la technique,
  • Ne pas se perdre dans des détails techniques.

Beaucoup de joueurs restent bloqués à cette étape, en cherchant toujours à être conscient au maximum de leur technique, en cherchant à tout contrôler.

C'est une erreur très facile à commettre, car on n'a toujours des progrès techniques à accomplir.

    Il faut également savoir que la technique peut évoluer naturellement en fonction des intentions de jeu que l'on s'impose.

    Pour progresser techniquement, il est donc indispensable de toujours faire évoluer ses intentions de jeu :

    • chercher à prendre la balle plus tôt,
    • à produire de nouvelles trajectoires,
    • à maîtriser tous les effets,
    • à faire des balles un peu plus rapides, tout en gardant de la sécurité, de la régularité et de la précision.

    Il faut être capable :

    • de lâcher prise,
    • de ne pas chercher la perfection,
    • de ne pas se perdre dans des détails techniques.

    Jouer en pensant beaucoup à sa technique devient un problème si c'est une pratique qui devient systématique, car l'objectif est de passer le plus rapidement possible... à l'étape 4.

    Etape 4 - La compétence inconsciente

    Voici la dernière phase de l'apprentissage technique :

    • Après de nombreuses répétitions des gestes, ils sont devenus automatiques,
    • on réalise les choses correctement sans avoir besoin d'y penser,
    • au bout d'un certain temps de pratique, on deviendra même incapable de dire exactement comment on réalise les gestes, puisque ce processus est devenu inconscient,
    • il est alors possible de se concentrer sur autre chose, par exemple sur la tactique, qui doit prendre de plus en en plus de place, la technique devenant seulement le moyen de mettre en place nos intentions de jeu.

    L'objectif ultime est donc de jouer en étant dans cette phase, sans action consciente pour contrôler notre technique.

    Le tennis est un sport complexe qui demande au cerveau de traiter beaucoup d'informations en un temps très bref ; il faut analyser la trajectoire de la balle, sa vitesse, son effet, sa direction, cela tout en se déplaçant vers elle et en réalisant un mouvement qui met en jeu tout le corps de façon coordonnée, en rythme avec l'arrivée de la balle.

    Impossible de faire tout cela avec fluidité et coordination sur des balles rapides si on cherche à être conscient de ce que l'on fait techniquement.

    Si vous avez votre permis de conduire, imaginez devoir vous concentrer sur chaque action lorsque vous conduisez : appuyer sur la pédale d'embrayage, déplacer le levier de vitesse, accélérer pendant que vous relâchez l'embrayage, regarder ce qui se passe sur la route, tenir le volant dans la bonne direction...

    N'essayez pas de le faire, il y a danger d'accident !

    C'est la même chose au tennis.

    L'objectif ultime est donc de jouer sans penser à sa technique gestuelle.

    Pour résumer

    La progression à travers ces étapes :

    • se fait sous forme de cycles pour chaque geste ; on intègre certains éléments de façon automatique et pour les nouveaux points techniques que l'on ajoute, on repart depuis le début,
    • elle peut être différente en fonction de nos gestes ; on peut avoir un coup droit instinctif et beaucoup réfléchir en revers,
    • elle est influencée par notre mental, par l'objet de notre attention, qui peut varier et nous amener à faire des retours en arrière de l'étape 4 à l'étape 3 : on joue de manière inconsciente/automatique/sans penser aux gestes pendant une période puis on se met à cogiter et à penser à la technique en jouant, par stress ou simplement en croyant que ça peut nous aider.

    En conclusion :

    • apprenez la technique de base du tennis et prenez des cours de tennis pour avoir conscience de vos défauts,
    • il est normal de devoir penser à la technique pendant certaines phases, elles doivent durer le moins longtemps possible, surtout la phase de compétence consciente,
    • dès que possible, diriger l'attention vers les intentions de jeu, la tactique, des cibles à viser, des trajectoires à produire,
    • ne changez pas vos gestes tout le temps,
    • du point de vue des gestes, on peut diriger de temps en temps son attention vers les sensations physiques de relâchement musculaire,
    • on doit garder en tête que l'objectif ultime est de jouer sans penser à la technique, cela incluant les gestes et le placement des jambes.