Raquettes de tennis en promotion

Le golf elbow ou épitrochléite

Le golf-elbow ou épitrochléite est une blessure se situant au niveau des tendons du coude qui a des points communs avec le tennis elbow mais il y a aussi des différences.

On voit ça en détail sur cette page.

Qu'est-ce que le golf elbow ou épitrochléite ?

Le golf elbow, appelé aussi épitrochléite ou épicondylite médiale correspond à une inflammation de la zone interne du coude.

Cette zone contient des muscles de l'avant-bras utilisés pour la flexion des doigts, la flexion du poignet et la pronation de l'avant-bras.

Les tendons de ces muscles se rejoignent sur la partie interne de l'épicondyle de l'humérus et c'est leur inflammation qui provoque la douleur du golf elbow.

Comme pour le tennis-elbow, il n'y a pas que le tennis ou le golf qui peut entraîner cette blessure.

Toutes les tâches répétitives mettant en jeu les muscles internes de l'avant-bras peuvent causer l'inflammation des tendons :

  • jardinage,
  • bricolage,
  • mouvements de lancer,
  • mouvements impliquant une flexion et une extension du coude (le service au tennis par exemple),
  • mouvements de pronation (orienter la paume de la main vers le sol, comme pour le service au tennis, la fin de geste en coup droit en fonction de la technique gestuelle),
  • serrer des objets,
  • faire des mouvements de rotation de l'avant-bras,
  • mouvements où les droits de la main doivent se serrer,
  • flexions du poignet (ramener les doigts vers l'intérieur de l'avant-bras).

Symptômes du golf elbow

  • Douleur sur la partie interne de l'avant-bras au niveau du coude,
  • la douleur peut s'étendre le long de partie interne de l'avant-bras,
  • sensation de raideur du coude,
  • douleur en serrant le poing,
  • douleur à l'extension du coude,
  • douleur en tournant la paume de la main vers la sol,
  • perte de force au niveau de la main et du poignet,
  • engourdissement/picotements au niveau des doigts, généralement au niveau de l'annulaire et du petit doigt.

Points communs entre golf elbow et tennis elbow

  • Ces blessures correspondent toutes deux à des inflammations de tendons situés au niveau du coude,
  • ce sont des blessures liées à une sursollicitation des tendons, le plus souvent avec des mouvements répétés,
  • l'évolution de la blessure se fait progressivement et peut s'aggraver dans le temps,
  • ces blessures peuvent évoluer vers des déchirures des tendons,
  • ces blessures peuvent apparaître indépendamment de la pratique d'un sport tel que le golf ou le tennis,
  • leur traitement est similaire.

Différences entre golf-elbow et tennis elbow

  • Le tennis elbow concerne la partie externe du coude et de l'avant-bras alors que le golf-elbow concerne la partie interne du coude et de l'avant-bras,
  • le golf-elbow correspond à une inflammation des tendons responsables de la flexion du poignet, de la flexion des doigts, de la pronation de l'avant-bras alors que le tennis elbow correspond à une inflammation des tendons responsables de l'extension du poignet et des doigts,
  • les symptômes seront donc différents : le golf-elbow provoquera une douleur à l'intérieur de l'avant-bras alors que le tennis elbow provoquera une douleur sur la face externe de l'avant-bras.

Prévention du golf-elbow

Après avoir déterminé les raisons qui ont provoqué l'inflammation, il faut modifier les habitudes pour reproduire le moins possible les mouvements qui provoquent la douleur.

Pour le tennis :

  • éviter de crisper les doigts sur le manche de la raquette, être relâché,
  • revoir la technique gestuelle avec un professeur de tennis,
  • chercher du relâchement au service,
  • ne pas exagérer le mouvement de pronation au service,
  • favoriser l'utilisation du slice au service, sans trop marquer la pronation,
  • limiter la puissance au service,
  • surveiller la fin de geste en coup droit, surtout quand on cherche à beaucoup recouvrir la balle,
  • chercher du relâchement en fin de geste au niveau du poignet.

Traitement du golf elbow

Le traitement du golf elbow est semblable à celui du tennis elbow :

  • repos,
  • application de glace,
  • utilisation d'une bande de maintien pour réduire les tensions au niveau du coude,
  • rééducation, kinésithérapie pour effectuer des exercices d'étirements et de renforcement musculaire,
  • utilisation d'anti-inflammatoires, dans ce cas éviter l'auto-médication, consulter un médecin !
  • Injection de cortisone,
  • dans les cas extrêmes, recours à la chirurgie.