Team-tennis.fr
Soldes raquettes tennis Head

Le métier de professeur de tennis

Le métier de professeur de tennis de tennis attire beaucoup de jeunes mais avant de se lancer je conseille de bien se renseigner car on se fait souvent une fausse idée de la réalité de cette profession.

Ayant enseigné le tennis une quinzaine d'années, je vous partage mon expérience dans cet article pour vous aider à savoir si ce métier est fait pour vous !

Enseigner le tennis est différent de jouer au tennis

Attention à ne pas confondre jouer au tennis et apprendre aux autres à jouer au tennis.

Ce sont deux activités différentes qui demandent chacune des compétences particulières.

Vous pouvez adorer jouer au tennis, mais ne pas être fait pour enseigner ce sport à d'autres.

Les qualités requises pour être un bon professeur de tennis et pour s'épanouir dans ce travail sont les suivantes :

  • aimer enseigner aux autres, être pédagogue,
  • être patient,
  • être à l'écoute,
  • avoir un côté psychologue,
  • savoir s'adapter à différents publics  : enfants, adolescents, adultes, joueurs ayant des motivations diverses (loisir, compétition),
  • savoir définir des objectifs et planifier les séances pour les atteindre,
  • savoir se remettre en question,
  • savoir transmettre sa motivation, dynamiser les entraînements,
  • avoir un état d'esprit positif,
  • savoir encourager,
  • savoir faire preuve d'autorité quand c'est nécessaire,
  • être autonome, organisé et rigoureux,
  • savoir transmettre une vision saine de la compétition,
  • savoir transmettre des qualités mentales favorisant les progrès et l'épanouissement personnel :
    • goût de l'effort mais également gestion des efforts,
    • patience,
    • faire de son mieux,
    • accepter de ne pas être parfait,
    • apprendre de ses erreurs,
    • respecter les adversaires,
    • ne pas se comparer aux autres mais à soi-même,
    • relativiser l'importance des résultats et des classements.
  • pouvoir accepter de faire passer sa carrière de joueur au second plan ; si certains y parviennent, ce sera souvent difficile de concilier une pratique personnelle intensive de la compétition avec l'enseignement du tennis.

Les inconvénients du métier d'enseignant de tennis

C'est également important d'avoir conscience des inconvénients de cette profession.

Voici selon les principaux :

  • il faut parfois s’investir en plus des heures de cours sur le terrain, organiser des animations, des tournois, faire du bénévolat,
  • travail en extérieur, ce qui peut être avantage mais aussi un inconvénient quand il fait très chaud ou très froid,
  • c'est un métier physique, on est presque toujours debout et on doit jouer notamment en leçons individuelles, on doit aussi souvent garder un niveau correct pour jouer un équipe pour le club où on exerce,
  • on a un mélange de statut salarié et indépendant pas très avantageux financièrement,
  • c'est un travail instable si on ne travaille pas dans un club suffisamment important,
  • il y a un risque de démotivation si on donne beaucoup de cours en tennis loisir et qu'on est motivé par la compétition,
  • il ne faut pas se blesser,
  • les horaires sont souvent décalés, pas simple quand on est en couple avec quelqu'un qui a des horaires classiques,
  • il y a parfois de la pression par rapport aux résultats, si les joueurs perdent, certains peuvent rendre le moniteur responsable,
  • le moniteur est parfois géré par des patrons bénévoles pas très professionnels.

Les avantages du métier d'enseignant de tennis

Voici selon moi les avantages du métier de professeur de tennis :

  • on a un emploi du temps assez flexible,
  • c'est valorisant d'aider les autres,
  • on a de l'autonomie,
  • on travaille en extérieur dans des cadres souvent agréables,
  • le contact humain (à condition d'aimer rencontrer du monde !),
  • bien si on a la passion d’enseigner,
  • on peut travailler à l’étranger et dans diverses structures,
  • on travaille dans le milieu du sport où il y a une bonne ambiance malgré l'attente de résultats que certains peuvent avoir (club ou joueurs).

Les diplômes pour enseigner le tennis

Les diplômes d'État

  • Le Brevet d'État d'éducateur sportif 1er degré tennis (BE1), qui correspond au monitorat de tennis,
  • le Brevet d'État d'éducateur sportif 2ème degré (BE2), qui correspond au professorat de tennis,

Depuis le 31 décembre 2007, ces diplômes ont changé de nom, ils sont devenus :

  • le Diplôme d'État de la Jeunesse, de L'Éducation Populaire et du Sport (DEJEPS) mention tennis (moniteur),
  • le Diplôme d'État Supérieur de la Jeunesse, de L'Éducation Populaire et du Sport (DESJEPS) mention tennis (professeur).

Les Certificats de Qualification Professionnelle d'Assistant Moniteur de Tennis (CQP AMT)

  • Le CQP AMT existe depuis le 27 février 2009 et permet d'initier, sous forme collective, les jeunes âgés de 18 ans maximum (dans la limite de 360 heures par an).
    Ce certificat n’est plus délivré mais les titulaires conservent leurs prérogatives.
  • le CQP Educateur de Tennis qui permet d'initier, sous forme collective, tous les publics (dans la limite de 360 heures par an).

Il est également possible d'enseigner le tennis de façon bénévole en tant qu'initiateur fédéral, dans un club affilié à la FFT, pour prendre en charge des jeunes âgés de 5 à 18 ans.

Les formations

Pour le DEJEPS (moniteur de tennis)

Les formations sont faites dans des centres habilités par les Directions Régionales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale.

La formation se fait en alternance avec 700 heures (minimum) en centre de formation et 500 heures en club (minimum).

Les conditions d'accès à la formation sont les suivantes :

  • être ou avoir été classé 15/2 au minimum,
  • avoir une expérience de 90 heures d'enseignement du tennis ou avoir le CQP AMT ou le CQP ET.

Il faut également réussir des tests de sélection avec une épreuve écrite, une épreuve orale, une séance de cours et une démonstration technique.

Pour le DESJEPS (professeur de tennis)

L'organisation est semblable à celle du DEJEPS.

Les conditions d'accès sont les suivantes :

  • avoir un niveau de jeu seconde série,
  • avoir une expérience de 500 heures d'enseignement.

Les titulaires du BE1 ou du DEJEPS sont dispensés de ces conditions.

Il y a également des épreuves orales, écrites et une séance d'enseignement.

Le DESJEPS prépare aux métiers de directeur sportif, d'entraîneur de joueur de niveau régional au moins ainsi que formateur d'enseignants de tennis.

Pour être éducateur

La formation CQP ET est organisée dans les ligues régionales et dure 200 heures, avec 140 heures en centre de formation et 60 heures en club.

Il faut avoir un niveau 15/2 minimum et être titulaire du diplôme de secourisme PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1).

Le CQP ET participe à l'initiation au tennis, en cours collectifs, pour tout public, à l'exclusion de l'entraînement et des pratiques compétitives.

Pour être initiateur fédéral

La formation d'Initiateur Fédéral est organisée par certaines ligues et dure 85 heures (dont 15 heures en club).

Le coût est d'environ 300€.

Les ligues demandent en général d'avoir au minimum 16 ou 17 ans et pafois un niveau de jeu minimum, environ 30/2.

L'initiateur participe bénévolement à l'initiation collective des jeunes âgés de 18 ans au maximum.

Pour plus d'informations pour être initiateur fédéral, rapprochez-vous de la ligue de tennis dont vous dépendez.

Conclusion

Selon moi, si vous êtes intéressé par profession d'enseignant de tennis, commencez par donner quelques cours en tant qu'éducateur pour voir si cela vous convient.

Ce sera une première expérience intéressante.

Ensuite, je conseille de faire ce métier par passion, parcequ'on adore le tennis mais surtout parcequ'on adore enseigner aux autres.

Je conseille aussi aux plus motivés d'envisager un cursus en psychologie pour étoffer leurs compétences, l'approche mentale étant de plus en plus recherchée par les joueurs.