Accueil / Le mental au tennis / Plaisir et compétition au tennis

Plaisir et compétition au tennis

Vous faites de la compétition au tennis et vous manquez de plaisir ?

Vous gagnez des matchs mais sans réel plaisir sur le terrain ?

Vos matchs ressemblent plutôt à un calvaire et vous avez surtout hâte qu'ils se terminent ?

Vous vous inscrivez en tournoi sans grande motivation, ça vous demande presque un effort ?

Vous vous sentez un peu obligé de faire des tournois parce que vous faites du tennis ?

À cause de cela, vous avez parfois envie d'arrêter la compétition ?

Dans mon expérience de joueur je suis passé par plusieurs phases en compétition ; des phases où j'ai pris du plaisir à jouer et des phases où j'ai détesté la compétition.

En tant que joueur et moniteur de tennis, j'ai également pu observer et comprendre pourquoi certains joueurs aiment la compétition et d'autres non.

Dans cet article, je fais le point sur tout cela et je vous donne mes conseils pour éprouver du plaisir en compétition.

Plaisir et compétition au tennis - Vidéo

Le plaisir dépend de vous

C'est essentiel de prendre conscience que le plaisir que l'on éprouve au tennis dépend de nous, pas du tennis en lui-même.

On a parfois tendance à s'en prendre directement au tennis quand les choses ne fonctionnent pas comme on veut, en disant par exemple :

  • j'en ai marre du tennis !
  • c'est pas pour moi ce sport !
  • je m'ennuie sur le terrain !
  • je ne prends aucun plaisir en jouant !
  • ce sport m'énerve !
  • etc...

Les ressentis que nous avons sur le terrain dépendent de notre façon de percevoir les évènements.

C'est pour cela que deux joueurs ne réagissent pas de la même manière aux mêmes évènements.

C'est important de considérer que nous ne sommes pas la victime de nos ressentis, que ce ne sont pas les éléments extérieurs qui agissent sur nous sans que nous ne puissions rien faire.

Votre vision de la compétition

Votre vision de la compétition peut avoir un impact sur votre niveau de plaisir.

On peut voir la compétition essentiellement de deux manières.

La compétition "guerre"

  • Je vois l'adversaire comme un ennemi,
  • je veux écraser l'autre,
  • je suis en mode "je veux prouver ma supériorité", je veux être meilleur que l'autre,
  • me sentir meilleur que l'autre est ma source de motivation,
  • j'ai peur de me sentir inférieur,
  • la défaite est une honte,
  • je me compare beaucoup aux autres,
  • je veux gagner par tous les moyens.

Cette vision de la compétition peut fournir une forme de motivation mais elle génère aussi du stress.

À voir d'ailleurs si ce n'est plutôt le stress produit par un manque de confiance en soi qui produit cet état d'esprit et non l'inverse.

De plus, il faut voir au delà du tennis.

Le but du tennis est de progresser sur soi-même, de trouver une attitude qui pourra nous rendre vraiment heureux.

Ce n'est pas en cherchant à écraser les autres pour se prouver sa supériorité que l'on va parvenir à être vraiment serein et heureux.

On a besoin de coopérer et pas de chercher à s'écraser mutuellement.

La compétition "émulation"

C'est l'état d'esprit que je préconise, pour vous aider à donner le meilleur de vous-même en vous sentant le mieux possible :

  • Je veux être meilleur que moi-même, je veux progresser,
  • je me compare à moi-même et pas aux autres,
  • l'adversaire est vu comme quelqu'un qui va m'aider à progresser grâce à son opposition,
  • je n'ai pas d'agressivité dirigée vers l'adversaire.

Cela ne signifie pas que l'on doit être particulièrement "gentil" en compétition. Mais en même temps on n'a pas besoin d'être particulièrement "méchant".

En fait cette problématique est même un peu hors sujet.

On doit juste s'occuper de notre tennis en se souciant le moins possible de l'adversaire.

Tout est dans une affirmation de vous-même équilibrée : vous ne vous écrasez pas face à une opposition et en même temps vous ne montrez pas une agressivité excessive.

Ne vous trompez pas d'attentes

Parfois on manque de plaisir en match car on attend des choses qu'ils ne peuvent pas nous donner.

Voici des exemples.

Pas de compétition pour se détendre

Pour vous détendre, choisissez une activité autre que le tennis en compétition.

On peut considérer qu'un match de tennis, c'est avant tout devoir résoudre des problèmes, et ce n'est pas très relaxant !

Dans un match de tennis, il est exceptionnel que tout se déroule comme on le souhaite et on doit faire des efforts pour faire face aux problèmes qui nous sont posés :

  • le jeu de l'adversaire,
  • notre mental (c'est souvent le plus gros problème),
  • l'organisation du tournoi,
  • les éléments extérieurs,
  • notre état de forme,
  • etc.

Il faut être disponible physiquement et mentalement pour gérer tout cela.

Pour se détendre en jouant au tennis, le mieux est de jouer avec un partenaire avec qui on prend du plaisir à jouer.

Pas de compétition pour se faire plaisir dans le jeu

Une autre source fréquente de frustration est de ne pas pouvoir jouer le jeu qui nous fait plaisir en match.

En match, on ne sait pas quel sera le style de jeu adverse et il est normal que celui-ci fasse tout pour nous empêcher de bien jouer.

A nouveau, pour se faire purement plaisir dans le jeu, mieux vaut jouer hors compétition avec un partenaire que l'on choisit.

Il faut aimer le stress de la compétition

Si on déteste toute forme de stress, la compétition sera difficile à vivre.

Le stress (positif) rend la compétition excitante et stimulante, il aide à donner le meilleur de nous-même, il faut l'apprécier et apprendre à l'utiliser.

Sans stress, la compétition perdrait tout son attrait.

Enjeu du match et estime de soi

Votre plaisir en match va dépendre en grande partie de l'enjeu que vous placez sur le match.

Est-ce que vous jouez :

  • Pour vous dépasser ?
  • Pour vivre un moment stimulant, qui vous sort un peu de votre confort et de votre routine habituelle ?
  • Pour vous lancer un défi dans lequel vous allez essayer de donner le meilleur de vous-même ?
  • Pour le plaisir de jouer au tennis ?
  • Pour faire des coups que vous trouvez jolis et agréables à réaliser ?
  • Uniquement pour gagner ?
  • Pour vous prouver quelque chose à travers vos résultats ? Pour améliorer l'estime de vous-même ?

Plus vous allez jouer en donnant une grande importance à l'estime de vous-même, en considérant que la défaite vous dévalorise et la victoire vous valorise, plus vous allez vous mettre de la pression et vivre le match comme un examen désagréable.

C'est un problème extrêmement fréquent et c'est selon moi LA cause la plus importante du manque de plaisir en match.

On perd le plaisir quand :

  • on attend trop de soi-même,
  • l'estime de nous-même dépend de nos résultats,
  • on se dévalorise à chaque défaite,
  • on cherche uniquement la valorisation à travers les victoires.

Autant que possible :

  • Dissociez votre valeur en tant que personne de vos résultats au tennis.
  • Valorisez-vous par vos efforts et votre attitude ; soyez fier de parvenir à faire de votre mieux dans l'adversité et dans les difficultés, quel que soit le résultat.
  • Modifiez votre vision des défaites :
    • une défaite ne fait pas de vous quelqu'un de nul. Il s'agit d'une habitude mentale à changer.
    • Répétez-vous qu'une défaite ne vous remet pas en cause en tant que personne.
    • Cherchez à apprendre des défaites, voyez-les de manière positive.
    • Soyez indulgent avec vous-même, être très critique ne vous aidera pas.
    • Autorisez-vous à perdre.
  • Baissez votre niveau d'attentes en termes de performances, n'attendez-pas de vous d'être parfait, vous vous mettrez trop de pression.

Jouez au tennis pour le plaisir de jouer au tennis

Quand on joue au tennis en compétition, on peut avoir plusieurs sources de motivation :

  • notre fierté, notre orgueil, notre ego, l'estime de soi, etc.
  • l'envie de faire du sport pour être en forme,
  • l'envie de se dépasser, de vivre un moment excitant qui nous sort de notre routine quotidienne
  • l'envie de faire des jolis coups,
  • etc.

Notre motivation est faite en général d'un assemblage de tout cela.

C'est essentiel pour votre plaisir de donner la plus grande importance à votre plaisir de jouer au tennis, pour ce que le tennis a d'unique et de spécifique.

Souvent, c'est cette motivation qui est le point de départ de la pratique des joueurs puis elle diminue au profit d'une motivation centrée sur les résultats.

Je vous encourage à revenir ou à rester dans le plaisir :

  • de chercher à vous amuser en jouant au tennis, comme les enfants,
  • de faire des coups que vous trouvez jolis,
  • de donner le meilleur de vous-même en match, en rentrant dans le jeu sans être dans un mode inférieur/supérieur à l'autre,
  • du stress quand le score est serré,
  • de se surpasser,
  • de faire de son mieux même quand tout va mal,
  • le plaisir d'être à 100% dans le moment présent, concentré sur le match, la prochaine balle à jouer.
Idées cadeaux tennis pour noêl