Nouvelle raquette de tennis Wilson Ultra

La frustration au tennis

La frustration apparait au tennis d'autant plus que le joueur se fixe des objectifs élevés.

Au tennis, il est impossible d'atteindre la perfection, de tout contrôler, les meilleurs joueurs commettent eux-mêmes des fautes, parfois sur des balles faciles.

Il est impossible de faire beaucoup de compétition au tennis si on ne parvient pas à gérer sa frustration, sinon on finit par s'énerver, casser des raquettes, et finalement se démotiver jusqu'à parfois arrêter de jouer.

La frustration dépend de l'attitude que l'on adopte par rapport au tennis, aux fautes que l'on commet et aux résultats que l'on obtient.

Conseils pour rester calme au tennis en vidéo

Les pré-dispositions à la frustration

La frustration se construit en dehors du court, avant même de commencer à jouer, avec notre état d'esprit.

Certains états d'esprits, certaines habitudes mentales peuvent nous conduire à coup sûr à ressentir de la frustration en jouant :

  • détester perdre,
  • attendre beaucoup de soi-même, se mettre la barre haut,
  • être trop motivé,
  • être trop perfectionniste,
  • chercher la reconnaissance des autres à travers les résultats que l'on obtient.

Les déclencheurs de la frustration

Lorsque l'on est dans un état d'esprit qui nous pré-dispose à être frustré en jouant au tennis, les événements suivants peuvent devenir des déclencheurs de la frustration, de la colère et de la perte de contrôle de nos émotions :

  • tout simplement perdre des points,
  • perdre des points sur des coups gagnants de l'adversaire,
  • faire des fautes que l'on estime ne pas devoir commettre,
  • être empêché d'atteindre son but, quel que soit le but qu'on s'est fixé,
  • recevoir des critiques (du coach, des parents, de l'entourage en général),
  • le comportement de l'adversaire.

Réactions/émotions accompagnant la frustration

Lorsque la frustration apparaît, ces réactions apparaissent :

  • colère,
  • hostilité,
  • ressentiment (envers l'entraineur ou d'autres personnes),
  • agitation,
  • impuissance,
  • découragement.

Les conséquences de la frustration

Se frustrer, s'énerver, constitue souvent un cercle vicieux avec un effet boule de neige ; l'énervement va entrainer des fautes et des mauvais résultats, qui à leur tour vont entrainer davantage de frustration, etc.

Les conséquences de la frustration vont se traduire de la façon suivante :

  • forcer davantage ses coups, se crisper,
  • se plaindre,
  • perdre confiance en soi,
  • envie d'abandonner (le match et à la longue le tennis),
  • autocritique négative.

Comment éviter la frustration au tennis

Finalement, comment éviter la frustration et l'engrenage d'émotions et de réactions négatives qui l'accompagnent ?

Voici quelques conseils pour éviter la frustration au tennis :

  • ne cherchez pas la perfection,
  • ne placez pas la barre de vos exigences trop haute,
  • soyez très exigeant si vous le souhaitez mais laissez-vous le droit à l'erreur,
  • acceptez de ne pas tout pouvoir contrôler, de pouvoir faire des fautes inattendues,
  • considérez les fautes comme des moyens de progresser, comme l'occasion d'apprendre,
  • ne faites pas dépendre l'estime que vous avez de vous-même de vos résultats au tennis, faites-la dépendre de votre attitude, de votre combativité,
  • ne jouez pas pour les autres (entraineur, parents, ...), mais pour vous-même,
  • relativisez vos échecs, en évitant de dramatiser les choses quand ça n'a pas fonctionné comme vous le souhaitiez,
  • évitez les jugements catégoriques, sans nuances et si possible ne portez pas de jugement du tout sur vos fautes, prenez seulement cela pour une information qui doit être utilisée pour s'améliorer,
  • prenez l'habitude de rester positif en cas de difficulté, croyez en vous-même, encouragez-vous,
  • imaginez ce que ferait/comment réagirait votre joueur préféré dans la même situation,
  • imaginez quel conseil vous donneriez à un ami dans la même situation.