Boutique Roland Garros 2024

La préparation du revers à une main au tennis

Le début de la préparation en revers

  • Commencez à préparer votre revers dès que la balle quitte la raquette de l'adversaire, n'attendez pas que la balle rebondisse de votre côté, c'est un défaut fréquent,
  • le poids du corps se porte sur la jambe gauche (pour les droitiers) et les épaules commencent à se tourner sous l'effet de la main libre qui tire la raquette en arrière,
  • attention : ce n'est pas la main directrice qui amène la raquette en arrière, elle reste totalement relâchée et se laisse emmener par la main libre,
  • La main libre fait également tourner le manche dans l'autre main pour trouver la bonne prise de raquette.

Fin de la préparation du revers à une main au tennis

  • Rythmez votre geste pour que la fin de la préparation ait lieu quand la balle rebondit.
  • Les épaules ont dépassé la perpendiculaire au filet,
  • le dos est légèrement tourné face au filet,
  • le menton est au-dessus de l'épaule qui tient la raquette,
  • la main gauche soutient la raquette derrière le joueur, la tête de raquette est haute,
  • le poids du corps est sur la jambe avant et les appuis sont bien espacés,
  • les appuis peuvent être en ligne (un pied devant l'autre) ou croisés (le pied avant décalé vers l'extérieur) pour faciliter davantage la rotation des épaules,
  • la raquette a été amenée dans cette position en maintenant les cordes au-dessus de la main, dans une position relativement droite,
  • la raquette est haute, le tamis à hauteur de la tête, quasiment aligné avec l'épaule gauche du fait de la rotation des épaules.

Autres exemples de fin de préparation en revers à une main

Voici Richard Gasquet, Amélie Mauresmo et Justine Hénin en fin de préparation de leur revers lifté à une main.

Remarquer :

  • les épaules très tournées, à tel point que le dos est partiellement tourné vers le filet,
  • le bras droit bien tiré en arrière, le menton est sur l'épaule qui tient la raquette,
  • le coude du bras libre est très décollé, pointé vers l'arrière, à hauteur de l'épaule, ce qui donne de l'amplitude au geste,
  • la tête de raquette est haute, à peu près au niveau de la tête du joueur,
  • les appuis sont écartés et les jambes fléchies, pour l'équilibre et pour lancer le geste avec l'extension des jambes et le transfert du poids du corps de la jambe arrière vers la jambe avant.