Adidas Tennis New York

Avoir de la puissance en coup droit au tennis

Dans cet article, je liste des éléments importants pour développer de la puissance en coup droit au tennis.

J'explique ces éléments dans la vidéo de cet article, en terminant par un entraînement en coup droit où je cherche à avoir de la puissance tout en m'économisant physiquement.

Au début de la vidéo, je présente rapidement l'équipement Asics que je viens de recevoir.

Maîtriser les fondamentaux du coup droit

Techniquement, la réalisation d'un coup droit puissant au tennis n'est pas très différente de celle d'un coup droit fait à vitesse plus lente.

On réalise toujours son coup droit en appliquant les éléments fondamentaux de la technique du coup droit, en s'engageant davantage, en mettant plus d'intensité dans la frappe et en cherchant une plus grande vitesse gestuelle.

Le problème fréquent, que l'on retrouve également pour jouer des balles molles et lentes, est que le fait de vouloir frapper fort va révéler des problèmes techniques qui passent inaperçus à vitesse plus lente.

La première chose à faire consiste donc à bien s'entraîner pour maîtriser les fondamentaux de la technique du coup droit.

Relâchement musculaire

Pour avoir un coup droit puissant, il faut parvenir à faire un geste rapide et pour cela il faut être bien relâché au niveau musculaire.

  • Pas de crispation des doigts sur le manche de la raquette, surtout pendant la préparation,
  • il peut y avoir plus de fermeté au moment de la frappe mais fermeté ne signifie pas crispation,
  • pas de crispation au niveau du biceps et du bras en général,
  • inspirer durant la préparation et souffler par la bouche durant la frappe, jusqu'à la fin de geste.

Il arrive que le fait de vouloir frapper fort nous fasse modifier notre technique.

Ainsi, quand on joue à vitesse lente, on est relâché, on fait des gestes bien fluides et non forcés.

Par contre, dès que l'on veut avoir plus de puissance, nos gestes deviennent plus crispés, forcés, moins fluides.

La difficulté consiste également à être tonique avec le bas du corps et relâché avec le haut du corps.

Quand on se force à être dynamique au niveau des jambes, cela peut se propager à tout le corps et entraîner de la crispation au niveau du haut du corps.

Quand vous jouez, prenez l'habitude d'être conscient de votre niveau de tension/relâchement musculaire, notamment au niveau du bras.

Entraînez-vous en montant progressivement en intensité, en cherchant à toujours maintenir un bon niveau de relâchement quand vous montez en puissance.

Faire une bonne prise d'élan

Pour avoir des chances de faire un coup droit puissant, ce qui revient à lancer la raquette à grande vitesse vers la balle, il est essentiel de bien prendre son élan.

  • Tournez bien votre buste de profil, voire un tout petit peu plus que de profil sur balle plus lente,
  • utilisez votre bras libre pour porter la raquette en arrière,
  • préparez en faisant passer la raquette par en haut, les mains à hauteur du visage, avec les 2 mains bien relâchés,
  • en même temps, prenez un bon appui sur la jambe arrière.
  • En fin de préparation, ayez le coude à peu près à hauteur d'épaule.
  • Évitez les petits gestes et recherchez une bonne amplitude, faites un grand geste !

Poussée des jambes et rotation du buste

  • Utilisez la poussée des jambes pour déclencher la frappe,
  • ramenez hanches et épaules face au filet pour frapper la balle,
  • un défaut fréquent consiste à ne jouer qu'avec le bras, avec aucune rotation du buste, attention à cela.
  • Ne jouez pas uniquement avec le bras en vous crispant, mais utilisez l'ensemble du corps.

Importance du plan de frappe

Un élément essentiel concerne le plan de frappe ; l'endroit où va se faire le contact le balle.

Le but est de toucher la balle en avant de soi, en avant des pieds et en avant du corps, après avoir ramené hanches et épaules de face.

Si la frappe se fait en arrière, les épaules et les hanches n'auront pas pu être utilisées pour fournir de la puissance en revenant face au filet.

La frappe se fait au moment où la raquette atteint sa plus grande vitesse.

Fin de geste

En fin de geste, donnez-vous pour objectif de faire passer l'épaule qui était derrière en fin de préparation en avant de l'autre épaule, pour bien faire la rotation du haut du corps.

D'autre part, pour faire un coup droit puissant, on lance la raquette vers l'avant, le corps doit donc être plus avancé après la frappe.