Team-tennis.fr
Collection Nike Tennis Heritage

Les appuis en coup droit au tennis

Appuis en ligne, appuis ouverts, appuis croisés ? 

Dans cet article, on voit quels appuis utiliser pour jouer son coup droit au tennis.

L'article est accompagné de 2 vidéos : une vidéo avec les conseils et une vidéo avec une démonstration sur le terrain dans les situations les plus classiques.

Les appuis en coup droit

Les appuis correspondent à la façon de placer ses pieds pour frapper la balle.

En coup droit, on peut être en appuis :

  • en ligne,
  • ouverts,
  • croisés.

Les appuis en ligne sont peut-être les plus connus, car c'est le style d'appuis qui avait tendance à être privilégié en leçon pour les débutants.

Beaucoup de joueurs commettent l'erreur de vouloir utiliser uniquement ce style d'appuis, par manque d'adaptation, ou en pensant que c'est le meilleur style d'appuis.

Il n'y a pas de meilleur style d'appuis entre les appuis en ligne et les appuis ouverts, il faut savoir utiliser les deux en fonction de la situation.

Dans l'idéal, il ne faut pas penser à ses jambes ni à sa technique gestuelle quand on joue au tennis, afin de jouer de façon instinctive.

Cependant, beaucoup de joueurs commettent des erreurs avec leurs appuis, en utilisant toujours le même style d'appuis ou en choisissant mal les appuis à utiliser.

Si vous ne rencontrez pas de problèmes particuliers, ne vous souciez pas trop de votre jeu de jambes.

En revanche, si vous vous reconnaissez dans les erreurs décrites en suivant, cela vaut la peine de travailler vos appuis.

Il faut garder à l'esprit que les appuis ont pour objectif de permettre : 

  • de frapper la balle en avant de soi,
  • d'avoir une bonne rotation du haut du corps à la frappe,
  • de fournir de la puissance par une flexion/poussée des jambes,
  • d'avancer dans la balle à la frappe si la situation le permet.

Les appuis en ligne

Les pieds sont positionnés en ligne, l'un devant l'autre.

Pour un droitier, le pied gauche est devant le pied droit.

Pour bien utiliser ce jeu de jambes, il ne faut pas rester statique pendant la frappe, mais transférer le poids de son corps de l'arrière vers l'avant en effectuant une rotation des hanches et des épaules pour revenir face au filet.

À la fin d'un coup joué en appuis en ligne, on se retrouve naturellement avec le pied arrière qui est passé sur la pointe et dans le cas de frappes avec plus d'engagement, la jambe arrière vient se placer devant/sur le côté pour se réceptionner après l'avancée du corps.

AvantagesInconvénients / défauts fréquentsÀ utiliserÀ éviter
  • Équilibre,
  • transfert du poids du corps vers l'avant.
  • Prend plus de temps que les appuis ouverts,
  • difficulté pour bien transférer le poids du corps vers l'avant,
  • risque de pied avant en barrage,
  • risque de plan de frappe pas assez avancé,
  • risque de confusion avec les appuis croisés,
  • jambes trop rapprochées, tendues,
  • pas de transfert du poids du corps de l'arrière vers l'avant, rester statique au moment de l'impact,
  • pas de rotation des hanches,
  • risque de faire passer la jambe arrière en même temps que la raquette et d'avoir un mauvais plan de frappe.
  • Sur balle dans l'axe,
  • sur balle courte à hauteur moyenne ou basse,
  • pour le jeu à plat, peu lifté,
  • dans des situations plutôt agressives, proches de la ligne de fond de court,
  • pour des montées décroisées/le long de la ligne.
  • Sur balle haute,
  • sur balle très excentrée,
  • sur balle longue rapide,
  • pour jouer très lifté,
  • en défense,
  • loin derrière la ligne de fond.

Les appuis ouverts

Les appuis ouverts et semi-ouverts permettent une rotation plus facile des hanches et du buste pour revenir face au filet que les appuis en ligne.

Ce sont les appuis utilisés majoritairement dans le tennis moderne.

AvantagesInconvénients / défauts fréquentsÀ utiliserÀ éviter
  • Rapidité à exécuter,
  • rotation du haut du corps,
  • puissance.
  • Risque de manque d'avancée et de traversée de la balle à la frappe,
  • risque de manque d'orientation des épaules de profil en préparant,
  • pieds pas assez orientés vers le côté où se tournent les épaules,
  • risque de trop attendre la balle.
  • Sur balle haute jouée à hauteur d'épaule,
  • Après avoir reculé pour laisser descendre une balle haute,
  • sur balle excentrée,
  • sur balle longue rapide,
  • pour jouer très lifté.
Sur balle courte de hauteur moyenne/basse dans l'axe.

Les appuis croisés

Dans ce cas, les deux pieds se croisent ; le pied gauche est positionné à droite du pied droit (pour un droitier).

Cette position ne permet pas d'être en équilibre et bloque la rotation du haut du corps.

De nombreux joueurs débutants adoptent ce style d'appui, croyant qu'il faut toujours chercher à avoir le pied gauche devant le pied droit, ce qui compromet leur équilibre et la qualité de leur plan de frappe (la balle n'est pas jouée en avant du corps).

On se retrouve parfois avec ce type d'appuis dans des situations critiques, après une grande course rapide, mais ce n'est pas souhaité et ce style d'appuis est à éviter le plus possible en coup droit.