Accueil / Technique / La technique gestuelle au tennis / Le service / Le lancer de balle pour le service au tennis

Le lancer de balle pour le service au tennis

Avec le lancer de balle, les choses commencent à se compliquer, ce n'est pas si simple de parvenir à lancer la balle de façon régulière à l'endroit idéal pour bien la frapper au service.

Le geste du service ne pourra pas être bien réalisé si la balle n'est pas lancée au bon endroit et à la bonne hauteur.

Cette page vous donne tous les conseils pour parvenir à maîtriser votre lancer de balle au service.

Le lancer de balle au service - Conseils en vidéo

Comment tenir la balle pour bien la lancer au service ?

Pour avoir des chances de réaliser un lancer de balle précis, il faut tenir la balle avec les doigts, sans mettre la balle dans la paume de la main.

Ne tenez pas la balle uniquement avec l'extrémité des doigts mais laissez là reposer sur toute la longueur des doigts, le bout des doigts peut dépasser et ne pas tenir la balle.

Ne crispez pas vos doigts sur la balle pour la tenir, on cherche toujours du relâchement dans les mouvements au tennis.

Vous pouvez utiliser vos doigts un peu à la manière d'une pince mais ne mettez pas trop de crispation dans vos doigts.

Ne tenez pas la balle à pleine main, vous risqueriez de la faire rouler dans la main en la lançant et de perdre ainsi toute précision lors de votre lancer de balle.

Il y a ensuite deux manières essentielles de positionner sa main :

  • la manière enseignée de façon traditionnelle : paume de la main vers le haut, qui demande une extension du poignet pour maintenir cette position pendant la montée du bras, avec risque de flexion du poignet et du coude.
  • une position plus neutre, où la balle est tenue comme si on tenait un gobelet ou comme si allait serrait la main à quelqu'un.
    Cette dernière façon de positionner la main est très intéressante car plus naturelle que la première et elle aide éviter de fléchir le poignet et le coude pendant le lancer de balle.

Les images suivantes illustrent cela.

Où doit-on lancer la balle ?

Avant de lancer la balle pour faire un service, il faut d'abord avoir le bon objectif, savoir où on doit essayer de lancer la balle et à quelle hauteur.

Pour un droitier qui a pour objectif de faire un service à plat, sans effet, l'objectif sera de se donner la balle légèrement en avant de soi et sur la droite.

Le but est de rentrer dans le terrain pour frapper la balle au dessus de l'épaule droite, en extension, bras tendu.

La hauteur du lancer de balle

Différentes solutions sont possibles pour la hauteur du lancer.

Faites très attention de ne pas lancer la balle trop bas, c'est un défaut très fréquent qui empêche automatiquement de bien faire la suite du geste.

Lancer trop bas entraînera les problèmes suivants :

  • raccourcissement du geste par manque de temps,
  • précipitation dans le rythme du geste par manque de temps,
  • frappe réalisée trop bas, ce qui réduira la puissance et les angles possibles.

Lancer assez haut est envisageable mais attention à ne pas devoir stopper votre mouvement pour attendre que la balle redescende.

Il est essentiel d'avoir un geste fluide, sans aucune interruption.

Cela ne signifie pas que tout le geste se fait à la même vitesse, simplement qu'il ne doit pas y avoir de temps d'arrêt.

Je vous conseille de lancer la balle juste un peu plus haut que le point d'impact, pour frapper la balle très légèrement descendante.

Filmez-vous au service, et vérifiez que vous êtes en extension, le bras tendu, les jambes qui décollent du sol à la frappe.

Le début du mouvement

Il y a plusieurs façons pour démarrer le lancer de balle.

Partir en haut, descendre et monter

C'est la technique que vous je vous recommande pour lancer la balle.

Dans ce cas, on démarre avec le bras qui tient la balle légèrement levé, balle à peu près à hauteur de taille, de manière à pouvoir laisser descendre le bras avant qu'il remonte pour lancer la balle.

Ce mouvement donnera de l'élan pour lancer la balle et il aidera à être relâché en ayant une bonne amplitude.

Partir d'en haut et monter directement

On peut lancer la balle en démarrant avec le bras assez haut et en montant directement mais le plus souvent cela provoque des lancers imprécis car le mouvement va être trop court et trop rapide.

Partir d'en bas et monter

On peut démarrer avec le bras déjà en bas, proche des jambes.

Cela donne un mouvement qui aura de l'amplitude, ce qui est intéressant pour ne pas remonter trop brusquement.

Le fait de démarrer d'une position statique peut en revanche enlever du relâchement, c'est pourquoi je conseille plutôt de partir d'en haut avant de descendre et de remonter.

Que vous partiez d'en bas directement ou que vous partiez d'en haut avant de descendre et remonter, quand votre bras descend, il doit venir contre la même jambe : si vous tenez la balle dans la main gauche, le bras descend vers la cuisse gauche.

La montée des bras

Synchronisation des deux bras

Les deux bras peuvent remonter ensemble ou avec un décalage plus ou moins prononcé.

Quand il y a un décalage entre les bras, c'est le bras qui lancer la balle qui remonte en avance par rapport au bras qui tient la raquette.

Ne montez pas le bras qui tient la raquette avant de lancer la balle (sauf en phase d'entraînement ou d'apprentissage), ça compliquerait les choses pour le rythme du geste.

Montez avec le coude et le poignet fixes !

Le bras qui lance la balle doit remonter en restant tendu, c'est essentiel ;

  • pas de flexion du coude,
  • pas de flexion du poignet,
  • ces 2 articulations restent fixes,
  • c'est l'épaule qui fait remonter le bras.

On peut réussir à lancer la balle de façon régulière avec le coude ou le poignet légèrement fléchis mais la position ne doit pas changer pendant le geste ; le tout est de garder la même position du début à la fin et de ne pas la modifier en cours de route !

Direction de la montée du bras qui lance la balle

Le bras qui lance la balle effectue sa remontée de façon rectiligne, sans faire tourner le bras.

Le bras peut remonter en direction du poteau de filet opposé et jusqu'à la parallèle à la ligne de fond de court pour des joueurs d'un niveau avancé qui se tournent beaucoup en préparant.

Le moment où la balle quitte la main

La balle quitte la main quand le bras se situe à peu près au niveau des yeux.

  • lâcher la balle plus tôt amènera à lancer la balle trop en avant de soi,
  • lâcher la balle plus tard amènera à lancer la balle trop derrière soi.

Au moment où la balle quitte la main, les doigts, qui agissent comme une pince, doivent s'ouvrir sans faire rouler la balle sur la main, ce qui rendrait le lancer imprécis.

La balle ne doit pas tourner sur elle-même après avoir été lancée.

Accompagnement de la balle après le lancer

Après avoir lâché la balle, le bras qui tenait la balle continue sa remontée, comme pour accompagner la balle le plus haut possible.

Il faut donc faire attention au mouvement même après avoir lâché la balle.

  • N'arrêtez pas le mouvement du bras qui lance la balle après avoir lâché la balle,
  • continuez le mouvement comme si vous aviez encore la balle dans la main,
  • gardez les doigts fixes même après avoir lâché la balle, se fixer cet objectif évitera des erreurs lors du lâcher de la balle,
  • allez jusqu'à la verticale.

La balle est lancée en avant et droite du joueur (pour les droitiers, pour servir sans effet), ainsi, si elle retombait sans être frappée, elle rebondirait un peu à l'intérieur du court, à droite du joueur.

La fin du lancer de balle

À la fin du lancer de balle, le bras qui a lancé la balle est tendu vers le haut, plus ou moins à la verticale.

On aboutit à la position armée, juste avant le déclenchement de la frappe.

Les jambes sont fléchies.

Attention à l'action des jambes pendant le lancer de balle : les débutants commettent parfois l'erreur de fléchir les jambes avant de lancer de la balle et de pousser avec leurs jambes pour lancer la balle.

Pendant le lancer de balle, les jambes fléchissent pour prendre de l'élan et préparer la poussée qui déclenchera le geste.

Idées cadeaux tennis pour noêl