Boutique Roland Garros 2024

La technique du revers lifté à une main au tennis

Sur cette page, je liste les éléments incontournables pour bien faire un revers à une main lifté au tennis.

Bonne lecture et bon revers !

Technique du revers lifté à une main en vidéo

La prise de raquette pour le revers lifté à une main

Pour de nombreux joueurs de tennis, les problèmes commencent dès la prise de raquette.

En effet, si vous tentez de faire des revers liftés à une main avec une mauvaise prise, vous risquez de perdre du temps et de vous blesser.

La prise que je vous conseille est la prise semi-fermée de revers / prise eastern de revers.

Vous pouvez éventuellement utiliser une prise fermée de revers  / prise semi-western de revers.

À partir de votre position d'attente, relâchez la main qui est sur le manche et utilisez votre main libre, située au niveau du cœur de la raquette, pour faire tourner le manche dans la main afin de trouver votre prise de revers.

Cela se fait en même temps que vous tournez vos épaules pour prendre votre élan.

Tourner ses épaules pour prendre de l'élan

  • La main libre tire la raquette en arrière pour tourner les épaules, le bras directeur se laisse guider, il ne fait rien pour amener la raquette en arrière,
  • en même temps, le poids du corps se porte sur la jambe gauche,
  • les épaules se tournent autant que possible, tant que l'on est capable de garder les yeux sur la balle.
  • Repères de fin de préparation :
    • épaule directrice sous le menton,
    • une bonne partie du dos est tournée au filet,
    • cordes sont au-dessus de la main (angle avant-bras raquette proche de 90°),
    • bras directeur presque tendu,
    • coude libre à hauteur d'épaule.
  • Inspirer par le nez.

La mise à niveau

L'objectif étant de faire un revers lifté, il est nécessaire d'abaisser les cordes au niveau de la balle avant de lancer la raquette vers l'avant, il s'agit de la mise à niveau.

  • La pose du pied droit (par le talon) déclenche la mise à niveau,
  • Le poids du corps passe sur la jambe avant, comme si voulait la raquette vers l'avant,
  • dans les situations extrêmes, on peut jouer son revers en appuis ouverts, appui sur la jambe gauche,
  • Le bras libre se déplie pour laisser la raquette descendre, la main libre ne quitte pas la raquette,
  • Pour accentuer l'effet lifté/pour relever des balles basses, la mise à niveau est accentuée par l'action de l'avant-bras qui abaisse la tête de raquette (mouvement de pronation).
  • Souffler par la bouche, jusqu'à la fin du geste.

La frappe de balle en revers à une main

  • Le poids du corps est passé idéalement sur la jambe droite,
  • la main libre lâche la raquette au dernier moment, quand la raquette est lancée vers l'avant pour la frappe,
  • la main libre reste fixée là où elle a lâché la raquette pour éviter une rotation trop rapide des épaules,
  • le bras libre peut aussi se déplier vers l'arrière, également dans l'idée de conserver une ligne d'épaules à la frappe,
  • la frappe est réalisée en avant du corps, bras tendu, sans aucune action du poignet,
  • la position de la raquette dépend de la hauteur de la balle :
    • tête de raquette plutôt vers le bas sur balle basse,
    • tête de raquette au niveau de la main sur balle à hauteur moyenne,
    • tête de raquette plus haute que la main sur balle haute,
    • tout cela se fait inconsciemment.
  • Sur balle basse ou pour accentuer le lift, il y a une action de l'avant-bras (supination) pour faire remonter la tête et raquette et brosser la balle, ne pas confondre avec une action du poignet.
  • Les yeux sont tournés vers le point d'impact (pas vers la zone visée),
  • Pour débuter : limiter la rotation du haut du corps,
  • par la suite, pour augmenter la puissance, utiliser la rotation des hanches et des épaules pendant la frappe.

L'accompagnement et la fin du geste

Le geste continue toujours après la frappe, pour la puissance et la précision du coup, il s'agit de l'accompagnement :

  • la main libre reste là où elle était à l'impact,
  • elle peut revenir vers l'avant du fait d'une rotation des épaules mais pas par un mouvement du bras libre,
  • le mouvement du bras directeur continue en restant bras tendu, c'est essentiellement l'épaule qui travaille,
  • les épaules effectuent/continuent à tourner de façon contrôlée pour commencer à revenir face au filet,
  • la tête de raquette continue son trajet vers le haut et vers la droite, tamis au moins à hauteur de tête,
  • les yeux restent fixés sur la zone où l'impact a eu lieu, ils ne regardent pas la zone visée.

En fin de geste :

  • le bras est resté tendu,
  • la raquette est verticale, elle pointe vers le haut,
  • la tête de raquette peut aussi pointer vers l'arrière,
  • les épaules sont revenues de face et les yeux regardent où la balle est partie.

Les appuis pour le revers lifté à une main

  • Dans tous les cas, utiliser des appuis bien espacés et fléchis pour l'équilibre,
  • pendant la préparation, le poids du corps passe sur la jambe gauche avec le pied gauche qui s'oriente vers l'extérieur,
  • si on manque vraiment de temps, la frappe peut se faire dans cette position.
  • Dans l'idéal, poser la jambe droite avant de déclencher mise à niveau/frappe.
  • Pour débuter, on peut utiliser des appuis en ligne ; jambe droite devant la jambe gauche.
  • Pour avoir un maximum de puissance en accentuant la rotation du corps, utiliser des appuis croisés.
  • Ne pas éviter volontairement les appuis croisés, on les recherche volontairement pour la puissance.